Affaire François Beya : “…les enquêteurs disposent d’indices sérieux attestant d’agissements contre la sécurité nationale” ( La Présidence- communiqué)

0

La Présidence de la République a réagi ce soir sur la télévision publique à propos des événements qui ont marqué l’actualité ces trois derniers jours, notamment l’interpellation du Conseiller spécial du Président de la République en matière de Sécurité, François Beya et le supposé coup d’État déjoué.

Ci dessous, le communiqué complet de la Présidence lue par son porte-parole Kasongo Mwemba Yamba Yamba:

La présidence de la République tient à informer la population concernant les récents événements ayant conduit à l’interpellation du conseiller spécial du chef de l’État en matière de sécurité.

Il s’agit d’une affaire relevant de la sûreté de l’État. Une matière de ce genre est de la compétence exclusive de l’agence nationale des Renseignements, ANR.

Il n’est pas dans les habitudes de ce service de communiquer de ses activités.

Toutefois, dans l’état actuel des choses, on peut affirmer que les enquêteurs disposent d’indices sérieux attestant d’agissements contre la sécurité nationale. Les enquêtes se poursuivent et les investigations s’effectuent a différents niveaux.

S’il s’avère nécessaire de communiquer davantage, le gouvernement de la République s’en chargera.

La présidence invite la population à la vigilance et à éviter de donner du crédit aux spéculations mensongères diffusées par des personnes malintentionnées dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Les indices sont suffisamment sérieuses pour donner matière à d’autres considérations du type tribal, clanique ou régionale.

Le processus démocratique amorcé dans notre pays par la première passation pacifique du pouvoir en janvier 2019 est un acquis sacré à préserver à tout prix.

Aucune tentative de déstabilisation de nos institutions démocratiques ne sera tolérée.

La population doit garder son calme et vaquer calmement à ses occupations.

La situation est sous contrôle !

La présidence

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here