Afrique : Guerre d’injures sur Twitter entre kenyans et sud africains suite à des déclarations d’un ministre sud africain.

0

mbalula

Les dirigeants sud africains ont une fois de plus mis en exergue leur arrogance, mepris et manque d’estime envers leurs fréres africains. Cela, après qu’un ministre d’état aie fait des propos moqueurs à l’encontre du géant de l’Afrique de l’est, le Kenya.

“On ne peut pas transformer le sport sans objectif. En même temps, l’Afrique du Sud ne devrait pas être comme le Kenya et envoyer les athlètes aux (Jeux) Olympiques pour qu’ils se noient dans la piscine” a déclaré le ministre national de sport et récréation Fikile Mbalula.

Mbalula repondait ainsi à une question lui posé sur le quota racial dans les équipes nationales, lors d’une conference de presse organisé le mardi 29 avril par son parti politique, l’ANC, avec comme thème “La cohésion nationale”.

Une cohésion n’est sûrement pas ce qu’a récolté le loquace ministre; ses commentaires ont suscité la furie des Kenyans et nombreux sont ceux parmi eux qui ont par la suite envahi le réseau social Twitter pour y décharger leur colère.

Une étiquette, #someonetellsouthafrica, a même été créée sur le réseau social à cet effet.

On pouvait y retrouver des commentaires comme :

“Quand les sud africains commenceront-ils à élire des leaders intelligents?”.

“Dés que nous recalculeront notre PIB…nous aussi allons les dépasser” ce commentaire fait référence à l’annonce, le mois dernier, du détronement de l’Afrique du Sud par le Nigéria à la position de première puissance économique d’Afrique.

“Notre première dame peut courir mieux que leurs quatres premières dames mises ensemble” a écrit un autre Kenyan en réference à la femme du président Kenyatta, Margarette, qui avait parcourru 42 Km au Marathon de Londres. Une remarque parodique à l’encontre du président Sud Africain, Jacob Zuma qui est célèbre pour s’être marié à plus de 4 femmes.

En replique, les Sud Africains ont créé le tag #someonetellkenya. Toutefois leurs commentaires avait beaucoup plus des tendances réconciliatrices et certains compatriotes de Mandela s’en sont même pris à leurs propres leaders.

Mbalula a plus tard essayé d’appaiser la tension avec des remarques justificatrices sur le même réseau social Twitter. Il dit : “Les média ici exagèrent toujours ce que nous disons” puis d’ajouter “Sud Africains, Kenyans, au lieu de créer des tags pour s’injurier, créons des tags pour s’échanger des conseils sur les voies de développer notre continent.”

Les leaders sud africains, plus précisément ceux du parti au pouvoir l’ANC n’en sont pas á leur première bavure; en octobre dernier, c’était le président Zuma qui avait lui aussi vexé le peuple malawite quand il avait déclaré qu’il ne fallait pas considérer les autoroutes Sud Africaines comme n’importe quelle route nationale du Malawi.

La gaffe de Mbalula intervient alors que le pays est en pleine période électorale; les élections générales sont prévues pour le 07 mai prochain dans le pays et les votes ont même déjà commencé dans la diaspora.

Erick Bukula

VoiceOfCongo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here