Après avoir tiré sur l’hélicoptère de l’ONU. Sultani Makenga interdit toute circulation des casques bleus à Rutshuru

4
2,210 views

jammas.hussain20130105210217837

Le Chef de la MONUSCO, Martin Kobler, et l’Envoyée spéciale du Secrétaire général pour la Région des Grands Lacs, Mary Robinson, ont vivement condamné une nouvelle attaque du M23 contre un hélicoptère non armé de la MONUSCO, la deuxième en moins d’une semaine.  L’attaque la plus récente a eu lieu le vendredi dernier , lorsque l’hélicoptère a essuyé des tirs directs provenant des positions occupées par le mouvement rebelle du 23 mars (M23) dans la région de Kibumba, dans le territoire de Rutshuru, dans le Nord Kivu. Comme d’habitude, la Monusco s’est contenté d’une simple condamnation.

Martin Kobler et Mary Robinson se trouvent actuellement à Kampala, avec les envoyés spéciaux de l’Union européenne, des Etats Unis et de l’Union africaine, pour observer les pourparlers entre le Gouvernement congolais et le M23.

La MONUSCO estime que rien ne devrait empêcher ou perturber l’issue positive des pourparlers de Kampala. Il sied de souligner que l’hélicoptère volait suivant l’itinéraire Goma-Kanyamohoro-Kibumba-Trois Antennes- Colline Bizuru- Mont Hehu – Goma. Les tirs ont eu lieu à environ 8 h : 16 entre la Colline Bizuru et Kinyamohoro. Les vérifications faites n’ont montré aucun dégât ou traces d’impact de tirs sur l’hélicoptère.

L’outrecuidance de Ruzangisa alias « Sultani Makenga »

Le général autoproclamé du M23, Sultani Makenga aurait annoncé, samedi 19 octobre, sur une radio locale son intention d’interdire toute circulation des casques bleus, à Rutshuru, à 75 km de Goma (Nord-Kivu), indique Radio Okapi. Des sources concordantes affirment que la tension est perceptible dans la cité de Kiwanja et au chef-lieu du territoire de Rutshuru, où le M23 aurait installé un important équipement militaire à la hauteur de la base de la Monusco. De son côté, dans son édition de 13h30’, la Rtnc a confirmé cette information, mais sans donner assez de commentaires.

Pour se mettre à l’abri, indique notre source, les habitants de Rutshuru-centre sont restés dans leurs habitations. Ceux qui ont réussi, il y a une semaine, à fuir les exactions des rebelles dans les localités de Kibumba et Buhumba, dans le territoire de Rutshuru, accusent le M23 de préparer déjà une guerre dans cette région.

Selon un déplacé qui a fui la localité de Kibumba, la rébellion obligerait notamment les hommes à construire des tranchées et installent des armes sur des collines de Hehu ainsi qu’au niveau du bureau du territoire de Kibumba. Les rebelles du M23 ont multiplié ce dernier temps des exactions dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). Ils avaient tiré, vendredi 18 octobre dans la matinée contre un hélicoptère de la Monusco dans la région de Kibumba, dans le territoire de Rutshuru, dans le Nord-Kivu.

Le chef de la mission onusienne, Martin Kobler, et l’envoyée spéciale du secrétaire général de l’Onu pour la région des Grands Lacs, Mary Robinson, ont vivement condamné cette nouvelle attaque du M23 contre un hélicoptère non armé de la Monusco, la deuxième en moins d’une semaine, après celle du 11 octobre dans la région de Rumangabo, au Nord-Kivu.

Au regard de cette situation, nous osons croire que la Monusco ne se laissera pas intimider et va faire de sorte que rien, à fortiori une force négative, ne lui empêche d’accomplir valablement sa mission, celle de protéger la population congolaise. Raison de plus qui doit pousser la Brigade spéciale d’intervention d’intensifier ses frappes, pour mettre un terme une fois pour toute à cette gangrène.

JMNK

Source : l’Avenir

4 COMMENTS

  1. M23 veulent désarme MONUSCO vigueur …. Mes frères et sœurs, savons-nous vraiment de l’histoire de la MONUSCO, parce que je pense moi-même que M23 est venu dans le Nord-Kivu au Rwanda lorsque la MONUSCO a déjà ont plus de 5 ans au Congo. Je ne dis pas qu’ils ne font pas vraiment emplois pour sécuriser les populations, mais il devrait être embarrassant pour voir MONUSCO jouer à des jeux rôles au Congo Ressources Naturals.

    Nous devons revenir en arrière et apprendre génocide rwandais, comment elle était arrivée, ce qui se passe sur l’armée française pendant le génocide Rwanda et plus ….

  2. Kabila et M23 ​​jouent leurs matchs en jouant notre cerveau … Si la CPI et l’ONU ont mis plus d’action à Paul Kagame et Yoweri Museveni, M23 et Kabila n’aura aucun pouvoir ou du monde. Cette année, nous avons atteint beaucoup étoffes qui nous aidera à l’avenir …. laisser continuer à travailler ensemble en tant que Congolais et être fier de tout ce que nous avons. Je crois que la CPI sait beaucoup de secrets du Congo plus que nous, mais ils doivent tout faire si nous nous présentons.

  3. Chers freres congolais, pourquoi sommes nous peurreux,tenons nous debout suivons l exemple de peuples tunisiens et egyptiens, oublions nos linges sales,frappons d abord ces incencés de l Est qui font voisinage avec notre pays.la monusco et la brigade speciale d intervention est composées de gens qui ont chacun sa patrie pensez-vous qu ils peuvent servir à 100% le congo? Quit à nous meme de le faire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here