Arrêté brièvement, le DG de SONAHYDROC raconte son calvaire: “J’ai été brutalisé. Ils ont brutalisé les membres de ma famille”

0

Soupçonné de détournement des deniers publics, l’ancien DG de la SONAHYDROC, Hubert Muhimi suspendu de ses fonctions, a été sauvagement arrêté avant d’être conduit au parquet de Kinshasa/Gombe juste après la remise et reprise.

“J’ai fait la remise et reprise (après avoir été suspendu) en bonne et due forme. Je ne m’accroche pas au titre. Quand je voulais quitter la SONAHYDROC, j’ai vu des gens avec mandat d’arrêt et menottes débarquer”, a affirmé, sur TOP CONGO FM, Hubert Muhimi, désormais ancien DG de la Société nationale des hydrocarbures du Congo (SONAHYDROC).

Il affirme avoir été brutalisé par les éléments du parquet général de Kinshasa/Gombe ainsi que les membres de sa famille.

“J’ai été brutalisé. Ils ont brutalisé les membres de ma famille, ils m’ont arraché le téléphone que je n’ai pas encore récupéré. Ils m’ont amené vers le Parquet et ont commencé à exiger 10 mille dollars pour me relâcher”, déplore-t-il sur Top Congo FM.

Hubert Muhimi assure qu’il ne comprenait absolument rien malgré qu’il a laissé au moins 10 millions des USD dans les caisses de SONAHYDROC.

“Je ne comprenais absolument rien. J’ai laissé à la caisse au moins 10 millions de dollars, alors que j’ai trouvé dans cette entreprise un trou d’au moins 14 moins de dollars, plein de dettes, du personnel impayé, des outils de travail vétustes et une entreprise en faillite. L’effort du Chef de l’État est sapé par un réseau mafieux qui a commencé à me traquer”, estime Hubert Muhimi.

En ce qui concerne sa libération, l’Ex DG de SONAHYDROC affirme avoir été libéré grâce à la ministre de la Justice qui a joint le Procureur Général afin d’ordonner sa libération.

“Ces gens m’ont amené au Parquet. Et de là, mon épouse a appelé au secours. Le ministre d’État en charge de la Justice s’est renseignée partout pour savoir s’il y avait des dossiers”, raconte Hubert Muhimi qui explique qu’elle a joint le procureur général.

“…Ils ont constaté qu’il y avait un dossier de l’entreprise. Il semble que ces gens sont venus déposer une convocation, mais elle ne m’est jamais parvenue. Et ils ont monté ce coup. Quand le procureur est venu, il a ordonné qu’on me libère”, précise l’Ex Dg de SONAHYDROC.

Il faut noter que la décision de suspension provisoire des mandataires publics de SONAHYDROC par la ministre du Portefeuille se base sur les conclusions des enquêtes de l’Inspection générale des finances (IGF), qui ont fait état notamment des actes de mégestion et du détournement des deniers publics.

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here