Assemblée nationale : Plus de 200 députés ont déjà signé la petition pour faire tomber Jeanine Mabunda et son bureau

0
Jeanine Mabunda

Selon le député Fabrice Puela, auteur de la pétition, cette dernière a déjà recueilli plus de deux cents signatures. Ce qui est largement superieur au nombre des signatures requis pour initier une motion contre le bureau.

Il est reproché à l’actuel présidente de la chambre basse du Parlement de mauvaise gestion financière et surtout de n’avoir pas rendu public dans les délais d’un mois après l’ouverture de la session parlementaire, le rapport financier de la session de mars 2020, comme l’exige le réglement d’ordre interieur.

La petition n’est que la seconde étape dans la demarche de Fabrice Puela pour obtenir la demission du bureau de l’Assemblée nationale. Il affirme avoir saisi, en juillet dernier, le Conseil d’Etat pour la même cause.


Au sein de la famille politique de Jeanine Mabunda, le FCC, on affirme que les signatures sur la pétitions ont été obtenues par voie de corruption.

Le député PPRD Alphonse Ngoy Kasanji a même déclaré avoir des preuves que ses collègues ont été invités moyennant 5 à 7 mille dollars pour signer la dite pétition.

Avant lui, c’est le président du groupe parlementaire PPRD, qui a affirmé que des députés sont en train de recevoir 14.000$ pour voter pour le départ deJeanine Mabunda. Il précise que les élus sont promis 7000 $ avant le vote et 7000 $ après le vote.

Si l’UDPS n’est pas explicitement cité, il est clair que ces cadres du FCC accusent le parti présidentiel d’être la main noire dans cette affaire.

Ngoyi Kasandji par exemple s’indigne que ces tentatives de corruption vienne “de ceux qui ont toujours prôné l’Etat de droit et la lutte contre la corruption où il y a même toute une agence (de lutte contre la corruption) qui fonctionne. Faisant ainsi allusion à la Présidence.

Ces accusations fond surface dans un contexte de tension au sein de la coallition au pouvoir. Le Chef de l’Etat, autorité morale du CACH, tient actuellement des consultations nationales qui devraient aboutir à la formation d’une nouvelle majorité parlementaire.

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here