Assemblée nationale : Un calme rélatif revenu au Palais du Peuple, Jeanine Mabunda a quitté le lieu et la plénière pour examiner de la pétition contre le bureau devrait bientôt débuter

0
Palais du Peuple

La police a repris le contrôle du Palais du peuple après des échaffourés entre militants pro Felix Tshisekedi et pro Joseph Kabila. Aux dernières nouvelles, la présidente Jeanine Mabunda a quitté le lieu, la salle de la plénière a été ouverte et la plénière sur l’examen de la pétition contre le bureau devrait bientôt débuté.

Cette plénière convoquée par le sécretaire général de l’Assemblée nationale devrait se tenir en dépit de la suspension du SG par la ministre de la fonction publique, pour convocation de la plénière tout justement.

Deux plénières avaient été convoquées presque simultanement à la chambre basse du Parlement ce mardi. Une par le secrétaire géneral et l’autre par la président de l’Assemblée nationale.

La présidente de l’Assemblée nationale avait convoqué une plénière pour 10h00 avec, à l’ordre du jour, une communication du bureau.

L’annonce était tombée alors qu’une autre plénière, convoquée par le secrétaire général de l’AN, était déjà annoncé pour une heure plus tard, donc à 11h00.

La plénière convoquée par le secrétaire général a point inscrit à l’ordre du jour, à savoir l’installation du bureau pour examiner les pétitions contre les membres du bureau de Jeanine Mabunda.

Un imbroglio qui a conduit à des échaffourés à l’interieur même du batiment du Palais du Peuple, qui abrite l’Assemblée nationale, entre des militants s’identifiant de l’UDPS et ceux qui se disent du PPRD.

Hier aussi des violences avaient éclaté dans l’hemicycle lors de la plénière convoquée hier par Jeanine Mabunda. Des députés pro-Tshisekedi avaient sacagé l’estrade de la salle du congrès, accusant la Présidente de violer l’article 31 du réglement d’ordre interieur qui exige qu’un bureau provisoire dirigé par les plus doyens des députés soit installé au cas oú les membres du bureau, dont la présidente, sont visés par des pétitions.

Jeanine Mabunda ainsi que les autres membres de son bureau sont chacun visé par une pétition. La présidente est notamment accusée de gestion opaque des finances de cette institution.

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here