Avec cette tranche de 18 millions USD décaissée par le gouvernement, enfin la révision du fichier électoral peut démarrer

0

Nanga et Yav


Le président de la Ceni, Corneille Nangaa, note que ce décaissement porte le financement du processus électoral à 40 millions de dollars.

Bonne nouvelle. Le toilettage du fichier électoral, un des préalables aux élections, peut enfin commencer. L’information a été livrée jeudi 18 février, par le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Corneille Nangaa, après réception d’un précieux chèque d’une valeur de 18 millions de dollars américains de la part du Gouvernement.

Corneille Nangaa a salué cet engagement du Gouvernement, précisant qu’”au mois de décembre 2015, nous avons eu des travaux pour valider le plan d’engagement. Ce qui fut fait au mois de janvier. Le gouvernement a pris l’engagement de procéder, chaque mois, à des versements pour couvrir les besoins financiers du processus électoral. Aujourd’hui, le gouvernement vient de décaisser par un avis de crédit 18 millions de dollars. Ce qui porte le financement à 40 millions de dollars américains. Ceci va permettre à la Ceni de relancer la révision du fichier électoral. C’est un long chemin qui vient de commencer avec ces premiers pas…”.

 

La révision du fichier électoral, réclamée par tous les acteurs politiques et sociaux Rd congolais, permettra d’enrôler les nouveaux majeurs, les militaires démobilisés, d’élaguer les morts…

En débloquant ce montant, l’Exécutif national a répondu de la plus belle manière aux critiques l’indexant comme étant l’obstacle à l’organisation des élections en 2016, parce que ne donnant pas les moyens financiers nécessaires à la Ceni dont les caisses sonnaient désespérément creux. Mais avec la remise de cet avis de crédit effectuée par le ministre des Finances, Henri Yav Mulang, le doute devrait se dissiper peu à peu.

Car ce deuxième décaissement du Gouvernement montre que l’Exécutif national est résolument engagé en faveur de la réussite du processus électoral, allant de la révision du fichier électoral à l’organisation de différents scrutins.

Au nom du Gouvernement, le ministre des Finances, Henri Yav Mulang a procédé à la remise d’un avis de crédit de la Banque centrale du Congo de 16 milliards 740 millions de Francs Congolais, équivalent à 18 millions de dollars américains. Ce montant représente la deuxième tranche du plan de décaissement pour le financement de différentes étapes du processus électoral en République démocratique du Congo. ” Je vous remets ce deuxième décaissement équivalant à 18 millions de dollars après celui du 29 Janvier 2016 dont le montant est évalué à 22 millions de dollars américains. Ceci est l’engagement du gouvernement à organiser les élections à tous les niveaux”, a assuré le ministre Yav Mulang.

La remise de cet avis de crédit s’est effectuée en présence du ministre d’Etat en charge du Budget, le Pr Michel Bongongo.

Un article de Forum des AS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here