Baisse des prix des produits vivriers: Le ministre de l’économie rejette les accusations de la FEC selon lesquelles il a imposé une structure unique des prix

0

Réagissant à une correspondance lui adressée par l’administrateur délégué de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), Kimona Bononge, qui avait évoqué l’imposition d’une structure des prix qui ne prend pas en compte les coûts justifiés par des pièces comptables, le Ministre de l’économie nationale Jean-Marie Kalumba affirme que les  concertations ont eu lieu avec les membres de la FEC œuvrant dans le secteur de l’importation des produits vivriers congelés et que cela n’ont jamais porté sur une quelconque imposition d’une structure unique des prix.

«Les concertations qui ont eu lieu avec les membres de votre syndicat œuvrant dans le secteur de l’importation des produits vivriers congelés n’ont jamais porté sur une quelconque imposition d’une structure unique des prix comme vous l’alleguez dans votre précitée. Ces travaux qui se sont étalés sur un mois entier visaient plutôt à assainir les structures des prix particulières établies par les différents importateurs, de sorte à élaguer en toute transparence les éléments qui les surchargent et qui ne sont pas justifiés par les prescrits de l’arrêté ministériel n•34/CAB/MINET/ECONAT/JKN/2018 du 15 octobre 2018, toujours en vigueur, portant les normes applicables en la matière », peut on lire dans la réaction du ministre de l’économie dans une correspondance adressée à l’administrateur délégué de la FEC ce mardi 29 juin dernier..

M. Kalumba dit n’avoir relever aucune contestation des importateurs lors de la dernière réunion le 24 juin dernier et note que les importateurs des produits congelés veulent « passer outre la réglementation en vigueur en incorporant dans leurs structures de prix particulièrs selon leur bon vouloir, des charges non prévues par l’arrêté ministériel sus évoqué ».

Jean Marie Kalumba retient que la FEC voudrait se référer au Premier Ministre en ce qui concerne les structures des prix.

« Je prends acte de ce que vous avez résolu de vous référer à son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement qui détient, déjà, à l’instar des autres membres de son gouvernement tous les renseignements utiles recueillis par mon ministère sur la manière dont les prix effectivement pratiqués dans le secteur de l’importation des produits surgelés sont formés au regard de la réglementation en vigueur et des déclarations faites par les opérateurs du secteur, tant devant les services de la douane que lors du dépôt de leurs structures des prix particuliers au secrétariat général du ministère de l’économie nationale. Entre-temps, je persiste pour ma part à inviter vos membres au strict respect de ladite réglementation », a-t-il conclu.

Le ministre de l’économie s’est interrogé « s’il existe un pays au monde où des opérateurs économiques s’autoriseraient une telle liberté.”

Alors que la Fédération des entreprises du Congo (FEC) avait appelé à l’arbitrage du Premier-ministre afin de trouver une solution concertée liée à la nécessité de baisser les prix des produits de première nécessité, tel que décidé lors de la dernière réunion du conseil des ministres, le ministre de l’économie confirme que le Premier Ministre est au courant et appelle la FEC au strict respect de la réglementation.

Bishop Mfundu

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here