Burkina Faso : Blaise Compaoré décrète l’état d’urgence , le gouvernement dissous

0

10626795_10204463584097383_1023319243115680893_n

Situation inquiétante au Burkina Faso. Le président Blaise Compaoré a annoncé, jeudi 30 octobre, la dissolution du gouvernement, et a décrété l’état de siège. Des milliers de manifestants protestent contre la réforme de la Constitution, qui lui permettrait au chef de l’Etat, au pouvoir depuis un coup d’Etat en 1987, de briguer un nouveau mandat à la fin 2015. Le texte devait être voté à l’Assemblée nationale, jeudi 30 octobre, mais les protestataires ont envahi le bâtiment.

• Les forces de sécurité, qui tirent à balles réelles, ont fait au moins trois morts parmi les manifestants, selon les services d’urgence cités par Reuters. Les manifestants, qui tentent de marcher sur le palais présidentiel, sont bloqués par les soldats de la garde présidentielle. Le président Blaise Compaoré aurait quitté le bâtiment, annonce le site d’information Burkina24 sur Twitter.

• Sous la pression des manifestants, le gouvernement du Burkina Faso annule le vote de la réforme de la Constitution, a annoncé le porte-parole de l’exécutif.

• Plus d’un millier de manifestants ont pénétré de force dans l’Assemblée nationale et l’ont, en partie, saccagée. Selon des témoins, le bâtiment serait en flammes. Après l’Assemblée, les manifestants ont pris d’assaut la télévision publique. Selon un témoin sur place, la télévision a cessé d’émettre.

Source : FranceTVinfo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here