Campagne pour le Dialogue inclusif : UDPS, Félix Tshisekedi en tournée au Canada

0

12074523_1680308495521057_4033747731604314707_n


Félix Tshisekedi, Secrétaire National aux Relations Extérieures de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), est en tournée au Canada depuis le week-end dernier. Le but de ce périple est de sensibiliser la base de l’UDPS/Canada sur la nécessité de prendre part au Dialogue sous la médiation de la Communauté internationale. C’est le moment ou jamais pour Félix Tshisekedi, agissant comme haut cadre du parti en lieu et place de son père, Etienne Tshisekedi, toujours convalescent en Belgique, d’affûter les armes et de convaincre par rapport aux perspectives à venir. Car, 2016 c’est pour bientôt et l’heure n’est plus à la distraction.

A l’en croire, le dialogue est la seule issue de secours pour résoudre les problèmes liés à la réalisation du processus électoral notamment, en ce qui concerne le réaménagement du calendrier électoral, le financement des élections, le nettoyage du fichier électoral, l’enrôlement de nouveaux majeurs, l’ouverture de l’espace politique et médiatique à tous.

Pour le Secrétaire National aux Relations Extérieures de l’UDPS, la médiation internationale est capitale dans la poursuite de ces assises afin d’éviter d’éventuelles stratégies de glissement du mandat du Chef de l’Etat, des sénateurs, des députés nationaux, des gouverneurs et députés provinciaux.

Au cours de sa tournée au Canada, il a invité les membres de l’UDPS, résidants dans l’univers lointain de la République Démocratique du Congo, à cultiver les valeurs telles que : l’amour de la patrie, l’unité du parti ainsi que la fraternité entre cadres et militants de l’UDPS et surtout, la fidélité envers le Président du parti, Etienne Tshisekedi.

Il sied de rappeler qu’il y a eu un pré-dialogue entre l’Udps et la MP, en Italie. Ces entretiens avaient pour but de définir le format, la thématique et de régler tous les problèmes liés à l’organisation d’un dialogue devant se dérouler à Kinshasa entre les acteurs politiques congolais, sous la facilitation de la Communauté internationale. Seulement, contre toute attente, quelle n’a pas été la surprise de bon nombre des Congolais d’appendre que le lider maximo annonçait dans la soirée du dimanche 13 septembre 2015, le retrait de ses délégués aux négociations entamées avec les émissaires de la Majorité présidentielle (MP).

Un article de la Prospérité

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here