CENI : Didi Manara a prêté serment devant une Cour Constitutionnelle qu’il avait juré de ne jamais reconnaître

0

Ce 13 janvier 2022, trois (3) membres de la Commission Électorale Nationale Indépendante, CENI, issus de l’opposition, ont prété serment devant les juges de  la Cour constitutionnelle.

Il s’agit du 2ème Vice-président Didi Manara, du Questeur AJE Matembo et de Jean Ilongo, membre de la plénière. 

Comme tous les membres, ils ont jurés de respecter la neutralité de la CENI et de sauvegarder l’intérêt Suprême de la République.

Après la cour, la CENI a accueilli les nouveaux assermentés, ce jeudi 13 janvier, dans la salle Malumalu.

Le Président de la Ceni, Denis KADIMA a souhaité la bienvenue aux trois nouveaux membres ainsi qu’au nouveau Secrétariat Exécutif National, M. Thotho Mabiku et à son adjointe, Mme Marie Josée Kapinga.

Il a  invité tout le monde au travail tous azimut.

Avec la prestation de serment, l’équipe dirigeante de la CENI est maintenant au complet.

Cette prestation de serment pose un nouveau problème sur l’événementiel en politique congolaise qui est une richesse inexploitée pour les politologues doctrinaires.

Comme par exemple, voir Didi Manara prêtait serment devant une Cour qu’il avait juré de ne jamais reconnaître.

« Pour nous députés nationaux, nous avons pensé que ces ordonnances ont été notoirement violées, voilà pourquoi nous nous sommes dit que nous venons à la Cour constitutionnelle pour poser la question aux hauts juges, qu’ils puissent élucider la question est-ce que l’article 158 a été réellement respecté ou a été violé. Alors qu’on nous explique le sens, la quintessence et même les conséquences de l’application correcte de cette disposition constitutionnelle, mais aussi en attendant que la suite nous soit réservée par apport à notre saisine, que la Cour constitutionnelle puisse sursoir la cérémonie de prestation de serment de ces hauts juges », avait déclaré Didi Manara, président du groupe parlementaire PPRD, après le dépôt de la requête à la Haute Cour attaquant les ordonnances nommant les juges constitutionnels déposée le mardi 20 octobre 2020.

Didi Manara et les élus du camp Kabila demandaient  l’interprétation de l’article 158 de la constitution mais aussi la surséance de la cérémonie de prestation de serment de ces juges prévue ce mercredi 21 octobre 2020 au palais du peuple.

Bishop Mfundu

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here