Chaos à Kinshasa : Tirs à l’aéroport, journalistes pris en otage

6
article_8eb947ee6cb88c9c1bc4f7d2af1f941d763e3c40
Photo Illustration

 

“Ce sont des gens armés avec des machettes et des armes, ils ont pris en otage des journalistes. Une opération est en cours pour les déloger.”

Des tirs nourris ont été entendus à l’aéroport international de Kinshasa, selon le responsable des douanes, interrogé par Reuters. Les causes et conséquences de ces événements sont pour l’instant inconnus.

Journalistes pris en otage

Des journalistes de la Radio-Télévision Nationale Congolaise (RTNC) ont été pris en otages par des jeunes armés, lundi matin à Kinshasa, où la police s’était déployée pour les déloger, a-t-on appris de source policière.

“Ce sont des gens armés avec des machettes et des armes, ils ont pris en otage des journalistes. Une opération est en cours pour les déloger. Ils ont déjà été cernés”, a déclaré à l’AFP le colonel Mwana Mputu, en charge de la communication de la police.

Le signal de la RTNC a été coupé peu après la prise d’otage. Avant la coupure, les images montraient les deux jeunes présentateurs de l’émmission en cours, “Le Panier”. Ils étaient assis, effrayés mais calmes, avec derrière eux un jeune homme menaçant et transpirant. Les autres personnes sur le plateau n’étaient pas visibles à l’écran.

Des tirs d’armes légère ont retenti, sans que l’on puisse savoir dans l’immédiat s’il s’agissait de tirs de la police, des assaillants ou d’échanges entre les deux camps.

Dans la ville, la panique a saisi les habitants. “Il n’y a pas de circulation, plus de véhicules (…) C’est la panique dans la ville, les gens se demandent ce qui se passe”, a déclaré à l’AFP un jeune homme dans la zone.

“Il y a des policiers, des militaires et des gardes républicains (chargés de la protection du président Joseph Kabila) un peu partout près de la RTNC et du Palais du peuple”, siège du parlement congolais, juste à côté de la télévision publique, a-t-il ajouté.

Plusieurs habitants ont affirmé que les tirs d’arme légère ont cessé assez rapidement du côté de la RTNC.

Mais entre 09h00 et 09h30 (08h30 GMT), une journaliste a entendu plusieurs tirs d’arme lourde. Un chauffeur de taxi de Kinshasa a pour sa part évoqué “plusieurs tirs d’arme lourde, six à sept tirs”.

Selon lui et un autre habitant, ces tirs étaient localisés vers le camp Tshatshi, à une dizaine de kilomètres de la RTNC et du Palais du peuple.

6 COMMENTS

  1. MIEUX COMPRENDRE LES RAISONS DE LA RESISTANCE: POURQUOI RESISTONS NOUS ?

    Tout celui qui veut le changement au Congo-Kinshasa est résistant au régime en place. En moins qu’on ne soit pas réellement humain pour être indiffèrent a la souffrance de notre peuple. J’ai choisi la voie de la conscientisation pour ramener notre peuple a la raison afin qu’il défende ses droits sans peur ni crainte. Le Congo, c’est notre pays, le changement ne viendra que si nous combattons la peur. L’union fait la force, chacun dans son domaine peut utiliser les moyens à sa disposition pour mener ce combat qui nous intéresse tous. En résistant nous voulons la libération totale de notre pays et de notre peuple. D’où l’importance de comprendre la raison fondée de notre résistance qui est celle d’instaurer ‘un Etat des droits ou chaque fils et fille de notre pays aura le temps de s’exprimer librement sans peur et défendre ses droits. Il est naïf et aberrant de croire que ceux résistent au pouvoir en place déraisonnent. Cela est complément faux puisque parmi les résistants, il y a des Professeurs, des Avocats, des Ingénieurs. Bref toutes les classes confondues. Tant que les choses ne changeront pas au Congo-Kinshasa, la résistance aura sa raison d’être. Mes remerciements pour vos encouragements et ne soyons pas distraits car la lutte continue pour la libération de notre pays. Sauvons Congo-Kinshasa du péril et de la descente aux enfers.

    Martin MIHIGO BYAMUNGU
    Chercheur et Analyste politique

    • je vais juste dire quelque chose à propos de vos messages soit de votre sensibilisation ,je suis sur et conscient que notre cher et très beau pays est entrain de se développer avec le président Kabila , il est le vrai et il est le moteur du développement de notre pays , on le voit et le kinois en sont témoin , donc on ne peut rien dire , nous devrions être conscient et apprécier le départ de notre pays vers l’ émergence .
      personnellement je le soutien à 100% vu l’ état de notre pays , il est un vrai patriote .

  2. Qu’ils continuent toujours avec leurs théatre genre les mutins de l’OZRT, le jour où ces théatres deviendront une realité, ils seront pris en tenaille. Mais tout ça, fait voir que le changement est en cours au Congo. Les ament bien averties comprennent bien le fait.
    Ce n’est pas en vain que ces imposteurs fabriquent toutes ces cenarios, ils savent ce qui trame dans les esprits des compatriotes. L’occupation tant vers sa fin.

    Encore une fois; LIWA EBOMAKA

    INGETA

  3. Plus de peur que de mal. Vous – vous souvenez de la declaration, du general Celestin Kanyama faite au Marche Central? il avait dit que, l’operation Likofi rentrait dans sa phase 2. La phase 2 de l’operation Likofi, allait se concentrer sur les militaires & policiers indisciplines. Donc, il sagit de traquer tous les elements incontrolables. Bino ba cons – battufis bo tika recuperation politique. Tshisekedi aza incapable pe na courage moko te yako banda bitumba contre Bana Mura en pleine ville ya Kinshasa. Un combat urbain esengaka ba grands strateges militaires oyo president Kabila aza na bango.

Leave a Reply to KABILISTE Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here