Congo-Brazzaville: le Parti socialiste français conteste la réélection de Sassou-Nguesso

2

7764349610_denis-sassou-nguesso-le-president-du-congo


Il y a quelques semaines, le Parti socialiste attirait l’attention de l’opinion publique internationale sur le déroulement peu démocratique de la campagne présidentielle en République du Congo. Sourdes à toutes les demandes de la société civile congolaise et internationale et des partis politiques congolais, les autorités congolaises poursuivent leur plan de maintien au pouvoir en annonçant hier la réélection du président sortant dès le premier tour.

Le Parti socialiste dénonce l’absence de transparence de tout le processus électoral. Il dénonce également les coupures de toutes les communications avec l’extérieur du pays imposées pendant la fin de semaine du vote. De même, il condamne l’agression dont ont été victimes les envoyés spéciaux de l’Agence France-Presse et du quotidien Le Monde après leur entretien avec un candidat de l’opposition.

Depuis des mois, le président congolais a placé son pays sous un régime d’état d’urgence de fait, dont la seule justification a été d’entraver la libre circulation et la libre expression des opposants politiques.

Dans de telles conditions, le Parti socialiste juge non crédible le résultat annoncé par une commission électorale notoirement partiale. Il demande instamment aux organisations internationales, particulièrement à l’Union africaine et à l’Union européenne de se saisir immédiatement de la question afin de prévenir une crise majeure pour la région.

Maurice BRAUD

Secrétaire national à l’International, immigration et co-développement

2 COMMENTS

  1. Il nous prennent pour des imbeciles ces francais. Il nous manipules comme des petits negres. Apres avoir choisis la dictature pour proteger leurs interets au detriment d’un peuple negre donc sans importances, ils envoyent le parti socialiste pour faire son travail qui n”est que une distraction pour que toute la classe politique francaise ne soit pas accusee de ce complot. LES NEGRES SONT FACILE A MANIPULER KIE KIE

  2. Ah,Ah, Ah. Ce tricheur et bandit de grand chemin pensait que la partie etait gagnee. Cette fois-ci lees congolais ne se laisseront pas faire. La peur a d’ailleurs change de camp, ce qui explique la panique generale et les arrestations en masse. Malheureusement pour Sassou, la locomotive de l’histoire est en marche et ne s’arretera devant rien (meme pas devant sa soldatesque). Le navire du regime de Brazzaville est entrain de prendre l’eau. Une question aux fanatiques de de Sassou: Comment maintenir la motivation des troupes (enemis du Congo uni et indivisible) quand le navire prend l’eau? Sauvez-vous avant qu’il ne soit trop tard! Comme pour semer une n-ieme zizanie et se maintenir coute que coute au pouvoir, Sassou et ses acolytes sont desesperement entrain de vouloir jouer la carte de la division ethnique: Nord vs Sud, Mbochi vs Mbochi, Makoua, Kouyou, Lari, Bembe, Vili, Likuba, Sangha,Yaka, Nzabi, Punu, Likouala, etc. Disons NON au boucher de Mpila et barrant la route a l’Oyocratie! Nous sommes tous Congolais dans la diversite et cela est une tres bonne chose. C’est Sassou et ses acolytes qui sont le PROBLEM du Congo et non tous les Mbochis sans distinction! Mettons-nous au decu de la melee et disons NON a toute forme d’amalgame. Sassou est a la fin de son règne desastreux de ~ 40 ans. Restons calme, mes compatriotes. La messe de requiem du regime de Sassou sera dite la semaine prochaine quand Francois Hollande, l’UA, l’UE, et les USA vont officiellemnt demander a Sassou d’abdiquer. La fin du regime de Sassou est proche.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here