Débâcle de l’UDPS à la Senatoriale: Hormis les députés corrompus, Jean Marc Kabund mis en cause

0
1,303 views

A Kinshasa et au Kasaï Oriental des centaines des militans de l’UDPS sont descendus sur la rue pour denoncer leurs députés provinciaux, accusés d’avoir été corrompus par le camps FCC.

Des accusations confirmées par le leadership du parti présidentiel. Prenant parole hier devant des militants reunis à la permanence de Limete (Kinshasa), le président a.i. Jean Marc Kabund a même juré que tous les mandats des députés provinciaux seraient retirés et des poursuités judiciaires lancées contre eux.

Si les élus sont indiscutablement les premiers responsables de cet echec cuissant du parti au pouvoir, certains cadres du parti estiment que le Président Kabund est aussi à blamer. Ils l’accusent notamment de manque de strategie et de preparation, voir même de corruption.

“Pendant qu’au FCC on mulitpliait des reunions stratégiques en préparation des élections des bureaux définitifs des Assemblées et des senateurs, Kabund n’a convoqué nos députés provinciaux qu’une seule fois, à la veille des élections des senateurs et seulement pour une quinzaine de minutes.” S’indigne un député qui s’est confié à VOC.

Certains vont plus loin en accusant le Président a.i de s’être lui même impliqué dans des actes de corruption. Pour appuyer ces allégations, une source nous rélate cette scène qui a pris place à la résidence de Kabund, à Kingabwa.

“Nous avons entendu le président gronder sur le député Badibanga Osée Tshilumba. Lui demandant de restituer les 20 000 dollars qu’il avait remis à lui et à deux autres élus en echange de leurs votes pour un candidat qui n’était pas sur la liste de l’UDPS Tshisekedi. Le président est allé même jusqu’a demandé à sa securité de malmener le député Oscar et de l’expulser de la résidence.” Raconte cette source proche de Kabund.

Une autre source ajoute que des rumeurs selon lesquelles certains députés avaient reçu de l’argent de la part de JM Kabund ont circulé juste avant les sénatoriales. Ce qui a eu comme effet de démoraliser les autres députés UDPS qui ont fini par accepter les avances des candidats FCC, explique cette source.

Pour ces cadres, il est certain que l’UDPS ne s’était pas préparée en conséquence et surtout n’avait pas mis sur pied des strategies pour remporter ces élections.

Le Cach, la plateforme dont fait partie l’UDPS, n’a remporté que 3 sièges au Senat contre 91 pour le FCC de Kabila. A Kinshasa oú l’UDPS est majoritaire avec 12 députés, aucun siège de sénateur n’a été décroché.

Un article de Voice Of Congo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here