Décès d’un adepte de Mukungubila à Buluwo : Le régime Kabila pointé du doigt

0

Fidele Bukumba

 

Par Erick Bukula

En RDC, la mort en prison d’un adepte de l’opposant en exil Joseph Mukungubila a suscité de l’indignation au sein de la société civile. Dans un communiqué conjoint, l’association pour les victimes du 30 décembre 2013 (AV30 asbl) et le bureau du prophète Mukungubila ont annoncé le décès, le 24 avril dernier, de Fidele Bukumba Kabwika, l’un des adeptes du Ministère de Restauration à partir de l’Afrique noire, l’église que conduit le prophète Mukungubila. Tout en accusant le régime Kabila d’avoir une main dans la mort de Fidele, ces deux structures dénoncent ce qu’elles qualifient de « barbarie sans nom » et de « terrorisme d’état » de la part du gouvernement en RDC.

Pere de 7 enfants, Fidele Bukumba était parmi les adeptes de Mukungubila interpellés lors de la perquisition, en décembre 2013, du domicile de Mukungubila à Lubumbashi. Cela faisait suite à l’attaque contre plusieurs sites stratégiques sur l’étendu du pays, y compris le siège de la Radio Télévision nationale et de l’état major général de l’armée, par des jeunes se réclamant être adeptes de celui qu’ils appellent le « prophète de l’Eternel », Joseph Mukngubila.

Dans les jours qui ont suivi son arrestation, Fidele Bukumba a continuellement été transféré d’un centre pénitencier à un autre, certain parmi eux mal famé pour le traitement subi par les prisonniers, telle la prison de Kassapa ou encore la prison de Buluwo. Et à en croire l’AV30 et le bureau du prophète, pendant sa détention, Mr Bukumba a été victimes de tortures, brimades et multiples sévices qui ont conduit à la détérioration de sa santé et éventuellement à son décès.

Le bureau du prophète s’est saisi de cette occasion pour une fois de plus faire appel à la communauté internationale pour mettre fin au « calvaire » qui, d’après lui, est imposé à la population congolaise par le régime Kabila. Un régime dont Mukungubila et son bureau, pour une énième, demande la fin immédiate.

Un article de Voice of Congo

Ci-dessous le communiqué conjoint de l’AV30 et le Bureau du prophète

Alias Kabila vient d’assassiner un disciple du Prophète Joseph Mukungubila
Le Ministère de la Restauration à partir de l’Afrique noire·lundi 25 avril 2016
Communiqué conjoint d’AV30 asbl et du bureau du Prophète de l’Eternel Joseph Mukungubila
C’est avec beaucoup de douleur et de consternation que l’Association pour les Victimes des massacres du 30 décembre 2013 au Congo (AV30 asbl) et le bureau du Prophète Joseph Mukungubila tiennent à informer l’opinion congolaise et internationale du décès de Fidèle Bukumba Kabwita, mort survenue ce 24 avril 2016 à la prison de Buluwo à Likasi en RDC, où il était incarcéré de manière arbitraire depuis plusieurs mois.

Marié et père de 7 enfants, âgé de 52 ans et disciples du Prophète de l’Eternel Joseph Mukungubila depuis plusieurs années, Fidèle Bakumba Kabwita avait été arrêté le 30 décembre 2013 à Kolwezi; à la suite des attaques perpétrées par le pouvoir congolais contre la résidence du Prophète Mukungubila à Lubumbashi. De Kolwezi, il fut transféré à la 6ème région militaire à Lubumbashi puis à l’antenne de l’ANR de Lubumbashi; avant d’être transféré pour plusieurs mois, à Kasapa. Durant tout ce calvaire, il fut victime d’indescriptibles tortures, de brimades et de sévices multiples.

De Kasapa,il fut ensuite transféré à la prison de Dilala, à Kolwezi puis à la tristement célèbre prison de Bulowo, à Likasi, où il a succombé en date du 24 avril 2016, son état physique s’étant irrémédiablement détérioré du fait de la torture et de l’absence de soins dont il avait besoin. Il était incarcéré avec 14 autres disciples du Prophète de l’Eternel qui continuent à croupir dans cette prison. Fait d’une extrême cruauté, Fidèle Bukumba Kabwita avait été arrêté ce 30 décembre 2013 avec sa femme et son enfant, encore nourrisson (confié à la famille depuis peu). Sa femme, Ruth Tshilombo Mujinga, qui a connu presque le même parcours que son mari depuis le 30 décembre 2013 continue à croupir dans la prison de Dilala à Kolwezi jusqu’à ce jour !

Nous mettons à témoin la communauté internationale et le peuple congolais devant cette barbarie sans nom et ce terrorisme d’état du gouvernement d’alias Joseph Kabila ! Fidèle Bukumba Kabwita, paisible citoyen congolais, vient de mourir en martyr, à cause de sa foi, pour le seul motif d’être disciple du Prophète Joseph Mukungubila. Avec plusieurs autres disciples, il a été arrêté à Kolwezi au domicile de l’évêque Pierre Feruzi Opondo où ils étaient tous en prière.
Nous lançons un appel à tous les organismes nationaux et internationaux de défense des droits de l’homme de se saisir de ce dossier afin qu’ils puissent mener une enquête pour faire toute la lumière sur le décès de Fidèle Bukumba Kabwita qui constitue pour nous un crime.
Nous demandons à la communauté internationale, pour la énième fois, de mettre fin au calvaire de plusieurs dizaines de disciples de Joseph Mukungubila qui croupissent arbitrairement dans différentes prisons du Congo alors même que le rapport d’enquête de la très sérieuse organisation FIDH et de bien d’autres, établissent leur innocence en ce qui concerne les événements tragiques du 30 décembre 2013 au Congo. La fin immédiate du régime sanguinaire en place est pour nous la seule manière d’arrêter la tragédie du peuple congolais.
Que Dieu console la famille du vaillant compatriote Fidèle Bukumba Kabwita.
AV30 asbl Bureau du Prophète de l’Eternel Joseph Mukungubila

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here