Désignation des nouveaux animateurs de la CENI: La Cenco et l’Ecc préconisent des nouvelles discussions avec les six autres confessions religieuses

0

La Cenco et l’ECC préconisent que l’administration Nangaa s’occupe des préparatifs techniques en vue de faciliter le travail à la Nouvelle équipe en attendant sa mise en place suite au blocage, au nom du principe de la continuité des Institutions.

C’est au cours d’un Point de Presse tenu ce jeudi 7 octobre 2021 par la CENCO et l’ECC.

Aux députés nationaux et sénateurs d’être attentifs et objectifs dans le traitement des dossiers des candidats en vérifiant particulièrement la conformité aux articles 10 et 12 de la Loi portant organisation et fonctionnement de la Ceni.

Les deux confessions religieuses invitent le Chef de l’Etat à jouer son rôle de garant du bon fonctionnement des institutions et de la Cohésion Nationale afin d’assurer à la nation des élections crédibles, incisives et apaisées en 2023

Enfin au peuple congolais, elles demandent d’exercer sa souveraineté en barrant légalement la route à toute tentative de prendre en otage la processus électoral par qui que ce soit.

Pour sortir de cette crise, la Cenco et l’ECC préconisent notamment comme piste de solutions, des nouvelles discussions autour d’une même table avec les six autres confessions religieuses afin d’évaluer sur base d’autres candidats tout aussi valables que de rester figés sur ceux qui divisent la Plateforme.

Ils ont également réitéré leur position: « L’engagement de l’ECC et de la CENCO dans le processus électoral en cours n’a qu’un seul objectif contribuer à la consolidation de la démocratie par des élections libres, transparentes, inclusives et apaisées. Le bien-être du peuple congolais en dépend ».

Et pour cela, ils égrènent les armes à leur disposition: « La CENCO et l’ECC restent disposées à accompagner la nation pour gagner le pari de bonnes élections en 2023. Elles exécuteront tous les moyens légaux, civiques, démocratiques et pastoraux à leur disposition pour atteindre cet objectif ».

Pour rappel, la CENCO et l’ECC ont affirmé que le présidium de la Plateforme des Confessions religieuses n’avait pas été reçu par le président Tshisekedi. Ce dernier voulait, selon l’abbé Donatien Nshole, remettre au chef de l’État les preuves des griefs qui pèsent sur la candidature de Denis Kadima. 

Bishop Mfundu

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here