Désignation Président CENI : Nous avons des gens qui s’appellent des religieux mais qui ne ne sont pas du tout. Ils dépendent de l’occident” JG Kayembe

0

«Nous avons des gens qui s’appellent des religieux, mais ils ne sont pas du tout. Ils dépendent de l’occident, ils ne sont pas intègres eux-mêmes, mais ils sont préoccupés par ce qu’ils doivent faire avec l’occident et c’est la difficulté que nous avons. Et c’est ce qui fait qu’aujourd’hui, ils parlent de l’alternance. La plupart de ces prêtres sont manipulés par l’Union européenne. La vérité est que tous ces gens sont manipulés par l’Union européenne, je le dis sans mâcher les mots. Ils sont manipulés par l’occident contre l’intérêt du Congo », a dit Joseph Godé Kayembe, Président de la Ligue de la zone Afrique pour la Défense des Droits des Enfants et Élèves (LIZADEL) dans une conférence de presse organisée ce mardi 27 juillet 2021.

Il a déploré le comportement affiché par les confessions religieuses dans le processus de désignation de nouveaux animateurs de la commission électorale nationale indépendante (CENI) qui sont selon lui, manipulées par l’Union européenne contre l’intérêt du pays.

Dans la foulée, la Lizadel exhorte ces confessions religieuses à prendre conscience que le processus de désignation des membres de la CENI, est une question d’intérêt national.

« Le processus tel qu’il est organisé au Congo ne peut pas permettre à ce que nous ayons des bonnes élections, parce que les personnes qui animent les structures religieuses, la plupart ne regarde pas l’intérêt de la République. Il faut que les gens prennent conscience que c’est une question d’intérêt national. Ils doivent éviter de mettre trop de sentiments, ils doivent savoir que le pays ici peut sortir du haut que lorsque nous aurons un président de la CENI qui ne sera pas manipulé par l’occident », a-t-il ajouté.

Signalons que c’est ce mardi,  confessions religieuses se sont séparés pratiquement en queue de poisson pour la désignation di prochain président de la CENI au siège de la conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).

« On est arrivé à un point où ça nous a pas permis de continuer à la CENCO compte tenu du temps. On n’a été obligé de revenir à la CIME. C’est ici qu’on est venu parachever le travail. Il faut avouer qu’on n’est pas en conflit avec qui que ce soit. Nous sommes un corps en tant plateforme des confessions religieuses. Nous reconnaissons le droit à chacune des confessions de prendre une position. Cela ne nous empêche pas de suivre ce que notre charte indique. C’est sur base de cela que nous sommes partis et cela nous a permis de parachever le travail. Vous aurez les échos dans les jours à venir », a dit l’Évêque Dodo Israel Kamba Balanganay, président et représentant légal de l’Eglise du Réveil du Congo (ECC).

Bishop Mfundu

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here