Dialogue: Alors qu’à Bruxelles la tension monte d’un cran, à Johannesburg un débat est prévue entre pro et anti.

1

IMG-20150827-WA012

(Johannesburg) – Faut-il prendre part ou pas au dialogue proposé par le Président Kabila? Cette question est à la base de fortes tensions au sein de l’opposition congolaise au pays mais aussi dans la diaspora. Renommés jadis pour leur solidarité sans faillite face au régime en place en RDC, les combattants, comprenez par là les opposants de la diaspora, sont à couteau tiré sur la question du dialogue avec le président Kabila.

La situation va encore plus dégénérer en cette journée de vendredi 28 Août 2015 quand deux grandes marches prendront place simultanéement dans la capitale de l’Europe, Bruxelles. D’un coté se rassemblerons les pro-dialogue et de l’autre les anti-dialogue. Il serait naïf de penser que ces deux manifestations se dérouleront d’une manière pacifique, pris en consideration les menaces proférées par chaque camp aux partisants du camp adverse. Déjà, un cerceuil a été acquis dans chaque camp; ces sarcophages sont supposés symboliser la mort de Tshisekedi d’un coté et de Ngbanda dans l’autre. Ces deux personnalités sont considérés comme les principaux protagonistes dans les camps opposés dans cette affaire.

Dans le but d’éviter une situation similaire dans la diaspora congolaise en Afrique du Sud, une conférence-débat est prévue avec comme intervenants les membres des comités directeurs des sections de principaux partis de l’opposition, entre autre l’UDPS, l’UNC, le MLC, le PSN, les Combattants etc…Ce débat, qui se tiendra le 04 septembre prochain à Johannesburg, servira de plateforme pour une confrontation, non physique mais plutôt idéologique, des différentes tendances car dit-on : du choc des idées jaillit la lumière.

Pour les acteurs politiques congolais basés en Afrique du Sud, le succès de leur combat nécessite la prévalence d’un esprit républicain. Et à l’opposé, le climat qui prévaut actuellement en Europe, ne fait qu’affaiblir leur mouvement à un moment où un front commun est plus que nécessaire pour faire face à une tendance, de plus en plus claire, au glissement des échéances électorales en RDC.

Erick Bukula

1 COMMENT

Leave a Reply to TALIBAN MBUA YAKANDA Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here