Dialogue : Chanel Shabani appelle la population à accepter et prendre part active aux assises.

0

Channel Shabani

par Erick Bukula

L’arène politique congolaise est actuellement en ébullition en ce qui concerne la question du dialogue politique national et inclusive préconise par le président Kabila. Des guerres de rhétoriques ne cessent de faire éruption entre les deux camps opposés dans cette affaire, les pro-dialogues et les anti-dialogues. C’est dans ce contexte de tensions et incertitudes sur la position des différents acteurs que le président du Devoir du Gouvernement pour son Peuple (DGP), Mr Chanel Shabani Malekera, a décidé de levée l’équivoque et de faire connaitre la position officielle du parti qu’il dirige.

Au cours d’une interview téléphonique accordé à VOC, Mr Shabani a laissé entendre  que le DGP soutient la tenue du dialogue et envisage même de prendre part à ce forum. A partir des Etats-Unis où il séjourne, ce leader de la diaspora congolaise a aussi lancée un appel à la population congolaise « d’accepter et prendre part » au dit dialogue. Ce dialogue, justifie Mr Shabani, est la seule voie “pour la tenue des élections apaisés” en RDC.

Sa tendance “pacifiste” et “rassembleur” a plus d’une fois fait de cet originaire d’Uvira un sujet de controverse. En début d’année, lors d’une interview diffusée sur VOC, Mr Shabani avait suggéré la tenue d’une transition de trois ans comme alternative au chaos que, d’après lui, pourrait engendrer un soulèvement populaire en cas de la non-tenue de la présidentielle prochaine. Des propos qui avaient engendré un tollé sur la toile, particulièrement dans la diaspora où est actuellement installé son parti. Cette prise de position de son président n’a cependant pas empêché l’expansion du DGP dans cette même diaspora. En effet, à en croire Mr Chabani, sa présence au pays de l’Oncle Sam rentre dans le cadre de l’installation, dans le continent américain, des nouvelles fédérations du parti.

La question épineuse du dialogue divise fortement la classe politique congolaise, en particulier l’opposition. Si certaines formations de l’opposition, y compris des poids lourds comme l’UDPS, se retrouvent désormais dans le camp des pro-dialoguistes, d’autres, notamment la plateforme Dynamique de l’opposition et la quasi-totalité des parti du G7 restent farouchement opposées à la tenue de ce forum qu’elles considèrent comme une manigance de la MP avec pour but de prolonger le mandat du président Kabila au delà du délai lui imparti par la Constitution, donc au delà de novembre 2016.

Pour rappel, en début de la semaine en cours, le facilitateur désigné de ces assises, Mr Edem Kodjo, a confirmé la mise en place du comité préparatoire du dialogue à la fin de la semaine. Cela, aux dires de Mr Kodjo, fait suite à « une grande évolution » dans la position des membres de l’opposition, notamment en ce qui concerne l’UDPS qui, d’après le facilitateur, n’a plus d’objections à la tenue du dialogue. En outre, si dialogue il y a, Mr Kodjo a précisé que le forum ne prendra pas plus de deux semaines.

Un article de Voice Of Congo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here