Dialogue: E.Kodjo appelé à reprendre les consultations avec toutes les parties

0

kodjo-edem-discussion_640_350_1

Le coordonnateur de la Nouvelle société civile du Congo (NSCC), Jonas Tshombela a invité, dimanche 21 août, le facilitateur du dialogue national à reprendre les consultations avec toutes les parties prenantes.

Il lance cet appel deux jours après que l’ex-Premier ministre togolais Edem Kodjo a annoncé le début des travaux préparatoires du dialogue pour la semaine prochaine.

«Nous avons suggéré au facilitateur du dialogue de reprendre les contacts directs avec toutes les parties prenantes en urgence au-delà de la convocation du comité préparatoire annoncé pour la semaine qui commence», a souligné Jonas Tshombela.

A l’occasion, le coordonnateur de la NSCC a demandé au gouvernement de réexaminer sa mesure de libération provisoire des prisonniers politiques et d’opinions, en prenant réellement des mesures définitive.

Il préconise également que l’exécutif national abandonne des poursuites judiciaires à l’encontre des adversaires politiques dont l’ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe.

Ce dernier avait été condamné à trois ans de prison, en juin dernier, dans une affaire de spoliation immobilière.

«Nous réitérons notre appel afin que tous les prisonniers politiques soient libérés», a poursuivi Jonas Tshombela.

La Nouvelle société civile du Congo dit avoir décidé de ne jamais cautionner tout processus du dialogue qui ne tient pas compte du respect de la constitution et de la résolution 2277.

Annoncé depuis novembre 2015 par le chef de l’Etat, le dialogue politique traine à débuter à la suite des divergences entre acteurs politiques. Les uns soutiennent cette démarche qui, selon eux, va favoriser des élections apaisées. Les autres continuent de boycotter ce forum politique en posant certains préalables notamment la démission d’Edem Kodjo qu’ils qualifient de “Kabiliste”.

Un article de Radio Okapi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here