Dialogue : Participe ou participe pas, la Diaspora divisée

1

Par Erick Bukula

En RDC La Diaspora congolaise est fortement divisée sur sa participation ou non au dialogue politique qui se tient depuis la semaine derniere à Kinshasa sous la facilitation de l’ancien ministre togolais Edem Kodjo.  Plusieurs voix se sont levés au nom de la diaspora, affirmant la participation ou pas de cette composante. Semant la confusion dans l’esprit des congolais expatriés. Rudy Mandio 1

Le camps  anti-dialogue, mené par Rudy Mandio du PSN et Rex Kazadi du BPK, a plus d’une fois réiteré sa non-participation aux assises et son allégeance au Rassemblement de l’Opposition. En meme temps, un autre groupe de la diaspora, representé par Jean Pierre Alumba Lukamba, participe à ce forum et a meme pris part aux travaux preparatoires. Cette faction a recemment reclamé une augmentation du nombre de ses délégués au dialogue. Avec seulement 5 delegués jusque là, cette faction de la diaspora veut voir ce quota passer à 10% du nombre total des delegués (280) ; Brandissant comme argument sa « participation active au developpement socio-economique du pays ». Dans le camps des pro-dialogue on retrouve aussi, notamment, le DGP de Chanel Shabani.

Jean Pierre Lukamba

Entre temps, apres une brève retraite, les assises ont repris lundi dernier. le premier points debatu sur les onze inscrits dans l’agenda du dialogue est la question du processus électoral. Le communiqué de la facilitation publié mardi 6 septembre renseigne que la centrale électorale propose seize mois et un jour, à partir du mois de février 2016 pour achever cet enrôlement. Pour leur part, les Nations unies avancent une période de dix mois et demi, à partir du 30 juillet 2016.

Un article de Voice Of Congo

1 COMMENT

  1. Seize mois et un jour! Sacre Nanga! Quelle fantaisie qu’on ne voit qu’en RDC. En fait, il veut dire 61 mois pour donner un 3e mandat a Kabila. Il a deja prouve par ses prises de position qu’il roule pour le pouvoir. L’avez-vous jamis entendu marteler le pouvoir pour qu’il s’execute pour lui permettre d’organiser les elections dans le delai constitutionnel? Jamais. Il devra nous l’expliquer le moment venu. “On ne m’a pas donne les moyens” est une explication trop simpliste a mon avis.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here