Dossier REGIDESO, COBIL SA et SONAHYDROC: le parquet général requiert les conclusions des missions de l’IGF pour déclencher les poursuites judiciaires

0

Le parquet général requiert les conclusions des missions de l’IGF à la REGIDESO, au COBIL SA et à la SONAHYDROC pour déclencher les poursuites judiciaires à l’encontre des auteurs des actes de me-gestion constatés.

Pour cette juridiction, cette procédure est entamée “à cause de l’irresponsabilité de la Ministre du Portefeuille, Adèle Kayinda,.”

Notons que le Chef de service de l’Inspection générale des finances (IGF), Jules Alingete, avait interpellé ce membre du gouvernement sur son inaction à la suite des rapports relatifs à la gestion calamiteuse à la Regideso, les irrégularités et surfacturation à la SCTP (ex-Onatra), à la société Civile et Sonahydroc lui adressés.

“Tous les dossiers (transmis à la ministre du Portefeuille relatifs à la gestion calamiteuse à la Regideso, irrégularité cvs et surfacturation à la SCTP (ex-Onatra), à la Société Cobil et Sonahydroc font état de l’ampleur et de la gravité des actes de mauvaise gestion dans ces entreprises du Portefeuille de l’État par les mandataires public”, peut on lire dans une correspondance de Jules Alingete au Ministre du Portefeuille le 31 janvier 2022.

Jules Alingete lui a rappelé que “cette situation n’est pas mobilisatrice des services appelés à lutter contre les antivaleurs dans la gestion publique et risque de conforter les mauvais gestionnaires dans leurs pratiques qui ruinent la République”.

Pour Jules Alingete, l’inaction du Ministre de la Fonction du portefeuille, en sa qualité de responsable des entreprises publiques de l’État, constitue une attitude qui risque de consacrer l’impunité dans la gestion de la chose publique et de conforter les mandataires véreux dans leur kleptomanie.

D’où son appel à la “préservation des intérêts de l’État”.

Depuis son annonce du déploiement de 130 inspecteurs des finances pour constituer une véritable armée contre le coulage des recettes publiques, la Ministre du Portefeuille Adèle Kayinda n’a pris aucune mesure de son coté pour lutter efficacement contre la fuite des recettes du compte du trésor public ou pour accompagner l’action de l’IGF.

Pour Jules Alingete, la Ministre du Portefeuille semble cautionne l’impunité dans ces entreprises publiques.

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here