Election des sénateurs et gouverneurs : Bethy Pitilo se félicite de la décision de la Ceni d’interdire les cellulaires dans l’isoloir

0
723 views

La Commission électorale indépendante a decidé de prohiber l’utilisation des cellulaires dans l’isoloir lors du vote des Sénateurs et gouverneurs.

Une decision qui sans doute fait suite aux rumeurs de corruption massives des grands électeurs par les candidats à ces postes.

Pour justifier sa décision, la Ceni a elle simplement évoqué la Constitution qui stipule que le vote doit rester secret.

Une initiative de Bethy Pitilo

Suite à la multiplication des accusations de monneyage des voix par les grands électeurs, des voix s’étaient élevées pour exiger soit la modification de la Constitution pour que ces élections se tiennent désormais au suffrage universel, soit carrément que les dites élections soient reportées ou annulées et que le Président procede à des nominations, dans le cas des gouverneurs.

Des propositions qui ne pouvaient apporter que des solutions à long terme, selon le président de la plateforme Debout Mont Amba, Bethy Pitilo. Ce dernier a carrement suggéré, et milité, pour que la Constitution soit respectée et que ces scrutins se tiennent à vote secret.

Pour cette fin, ce proche de Vidiye Tshimanga a lancé l’opération ‘Pas de cellulaire dans l’isoloir’. “Ceci a comme résultat de décourager les corrupteurs (candidats) qui n’auront plus d’assurance que les corrompus (députés provinciaux) ont en effet voté pour eux comme convenu.” a expliqué Bethy Pitilo. Qui ajoute qu’en même temps cela va permettre aux grands électeurs de n’écouter que la voix de leur conscience, une fois dans l’isoloir.

La voix de Bethy Pitilo a donc été ecoutée par la Ceni qui a prohibé l’utilisation des cellulaires dans l’isoloir.

Rappelons que plusieurs candidats, même trés influents tel que le conseiller du Président de la République Vidiye Tshimanga, ont retiré leurs candidatures, citant pour raison le monneyage des voix par les grands électeurs, les députés provinciaux.

Selon ces mêmes rumeurs, les candidats qui se disent prêts à verser ces sommes exorbitants demandées par les députés ont à leur tour exigé que ces derniers, après vote, prennent des photos des bulletins de vote comme garantie que le deal a en effet été respecté.

Un article de Voice Of Congo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here