Élections des gouverneurs : Atou Matubuana demande au ministre de l’interieur de retirer le Kongo-Central de la liste des provinces concernées

0

Le gouverneur du Kongo-Central, Atou Matubuana a, par le canal du collectif de ses avocats écrit au vice premier ministre, ministre de l’intérieur Daniel Aselo pour demander le retrait de la province du Kongo-Central de la liste des 14 provinces concernées par les élections des gouverneurs.

En effet, le collectif des avocats du gouverneur du Kongo Central a saisi en son nom le ministre en charge de l’intérieur pour un recadrage et éclairage sur cette décision qu’ils jugent arbitraire et motivée par des raisons politiques qui dérangent même l’état de droit prôné par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi.

Selon le document, les avocats d’Atou Matubuana, ont éclairé la lanterne du ministre Daniel Aselo sur des faits passés éventuels qui peuvent être la source de sa décision. Dans la lettre dont les copies ont été réservés pour la présidence de la république et les instances judiciaires compétentes, ils ont cité les faits déroulés sous l’ère de l’ancien président de l’Assemblée provinciale du Kongo-Central, Matusila qui selon le document, cherchait à destituer le gouverneur Atou Matubuana mais sans succès car selon eux il y avait une mauvaise procédure.

Outre cette situation, le colléctif des avocats cite l’usage de faux en écriture dans les procès verbaux qui signalaient la destitution d’Atou Matubuana comme gouverneur de la province du Kongo-central. Toutes ces situations furent donc éphémères pour inquiéter le pouvoir d’Atou Matubuana, et même de son vice, qui restent jusqu’à preuve du contraire reconnus comme légitime autorité de l’exécutif du Kongo-central.

Toutefois, les avocats d’Atou Matubuana exhortent donc le VPM, ministre en charge de l’intérieur, s’ils ne s’agit que de ces faits relevés dans leur lettre qui le motive à pareille décision, de revenir sur celle-ci car la province du Kongo-central est loin d’être considérée parmi les provinces où l’autorité de l’exercice est rejetée par les députés provinciaux ni dérangée d’une autre façon.

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here