“En maintenant Vital Kamerhe au poste de dircab Felix Tshilombo affiche une  attitude complice et passive qui laisse croire qu’il veut cacher quelque chose” (Prince Epenge)

0

Opinion : Par Prince Epenge (Porte Parole de Lamuka)Mr. Félix TSHILOMBO couvre et soutien Vital kamerhe sur qui pèse des lourds soupçons de culpabilités du fait de son maintien à son poste de directeur de cabinet, poste hautement stratégique, honnereux et infuent.

Quinze jours après sa mise en détention provisoire, Mr. Félix n’a ni suspendu ni révoqué son directeur de cabinet, c’est une attitude complice et passive qui laisse croire que Felix veut cacher quelque chose, en laissant Kamerhe agir depuis la prison au nom et pour le compte de son cabinet.

L’état de droit veut que, au nom des exigences éthiques et morales, qu’un agent public de l’état qui se trouve dans pareille situation, soit révoqué par son chef pour à la fois ne pas tenir l’honneur et le prestige liés à la fonction, mais aussi pour ne pas gêner l’administration judiciaire par l’infuence dû à son rang dont il peut continuer à tirer profit, même en prison.

Lattitude jusqu’au boutiste de Mr. Tshilombo à maintenir son directeur de cabinet à son poste contre tout sens morale et éthique, réconforte LAMUKA dans notre exigence de voir Mr Tshilombo être entendu à son tour par son juge naturel sur cette escroquerie politico financière du siècle, appelée propramme de cent jours.

Prince Epenge (Porte Parole de Lamuka)

Pour partager aussi votre opinion Contactez la rédaction de VOC : Appel ou Whatsapp : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here