Energie RDC-RSA : La Présidence de la RDC cite Blue énergie de JB Kayombo, un consortium financé par la « DBSA » Banque sud-africaine, dans une affaire de corruption.

0

L’arrestation de l’ancien Directeur Général de la Société nationale d’électricité « Snel », Jean Bosco Kayombo, accusé du détournement des deniers publics et de corruption, continue à susciter autant des remous tant en RDC qu’à l’étranger.

Même si l’intéressé continue à crier à son innocence du fond de sa cellule à la prison centrale de Makala.

Entretemps, la procédure continue.

Le journal sud africain Gauteng-News dans son édition du 30 novembre dernier, révèle que c’est le Development Bank of Southern Africa « DBSA » a financé le Consortium « Blue énergie » constitué de la RDC et de la RSA dans la promotion d’un projet économique dans le secteur de l’énergie entre les deux pays.

Ce journal fait état d’un ordre de mission signé par l’Inspecteur général des finances de la RDC, Jules Alingete, un fonctionnaire de la Présidence de la République, accuse le consortium avec la « DBSA » d’avoir participé à des opérations des détournements des fonds à la Société nationale d’électricité de la RDC.

Les mêmes accusations qu’un cadre de la DBSA a rejetées catégoriquement ont été relayées par un homme politique congolais, Honoré Mvula, proche du Président Tshisekedi. Mr Mvula a révélé sur son compte twitter qu’il n’existait aucune traçabilité à la Snel, des paiements de prépaiements gérés par le consortium blue énergie dans lequel la République sud-africaine est actionnaire à 51% contre 49% pour l’Etat. A la « DBSA » on s’étonne de la tournure que prennent les choses avec ces accusations de la Présidence de la RDC qui ne reposent sur aucune preuve mais portent atteinte, à la réputation de la banque sud-africaine, une banque nationale, auprès de ses bailleurs des fonds.

Plus d’un mois depuis son arrestation, l’ancien numéro un de la Snel n’est toujours pas jugé, une attitude font remarquer plusieurs spécialistes du Congo, qui confirme l’hypothèse d’un dérapage judiciaire sous les orientations de l’inspecteur Général des Finances de la RDC mettant ainsi en péril la crédibilité de la DBSA alors que le Président congolais est aujourd’hui Président de la SADEC.

Il est important de rappeler que Jean Bosco Kayombo est bien connu en Afrique du sud et dans les pays de la SADEC après avoir évité à l’Afrique du Sud, pendant qu’il était directeur de transport d’énergie à la Snel, des délestages pendant la coupe du monde de 2010 en Afrique du sud.

“Le gouvernement est appelé à se mobiliser afin d’exiger des éclaircissements dans cette affaire qui ne tardera plus à nuire au crédit du Development Bank of southern African auprès de ses bailleurs de fonds.,” conclu Gauteng-News.

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here