Éruption Nyiragongo : Mise sur pied d’une équipe de travail de 18 députés nationaux chargée de rédiger un rapport sur l’absence d’alerte de l’OVG

0

Un groupe de travail constitué de 18 députés nationaux sera mise en place afin de rédiger un rapport sur les recommandations de l’Assemblée nationale à l’issue de la  plénière  consacrée à l’interpellation du ministre de la Recherche scientifique et innovation technologique, José Manda, sur l’absence d’alerte de  l’Observatoire volcanologique de Goma OVG sur l’éruption volcan Nyiragongo.

C’est ce qui a été décidé ce mercredi 09 juin à la plénière de la chambre basse du Parlement dirigée par son président, Christophe Mboso à la suite de l’interpellation du ministre de la Recherche scientifique et innovation technologique, José Manda, sur la situation de l’éruption de Nyiragongo.

Christophe Mboso a précisé que le groupe de travail sera composé des députés provenant de tous les groupes parlementaires à raison d’un député par groupe, du député interpellateur, Jean Baptiste Mohindo Kasekwa sous la supervision du rapporteur de la chambre basse du Parlement.
Il a confié au groupe de travail un délai de 48 heures avant de venir présenter son rapport devant la plénière et l’Assemblée nationale qui devra l’approuver.

Auparavant, la plénière avait suivi les conclusions de l’interpellateur Jean Baptiste Mohindo Kasekwa qui avait recommandé la mise sur pied d’une commission parlementaire d’enquête sur les allégations de détournement des fonds à l’Observatoire vulcanologique de Goma, les mesures de reconstruction de la ville de Goma, l’indépendance scientifique des chercheurs congolais œuvrant dans les centres de recherche et le fonctionnement du Centre nucléaire de Kinshasa.

Les conclusions du député Jean Baptiste Mohindo Kasekwa étaient précédées par la réponse du ministre de la Recherche scientifique et innovation technologique aux questions à la base de son interpellation notamment le manque d’alerte de la part de l’Observatoire volcanologique de Goma sur l’éruption volcanique.

Le ministre Mpanda a indiqué qu’il n’y avait pas eu de signes précurseurs d’éruption volcanique à Goma avant d’inviter tout scientifique congolais à se joindre à une table ronde scientifique organisée par son ministère actuellement sur cette problématique.

Selon le ministre, le conseil des ministres avait décidé, lors de l’une de ses réunions, la création d’une agence chargée de la gestion des catastrophes naturelles en RDC.

José Mpanda a, en outre, fait état de la décision du conseil des ministres de débuter l’exploitation du gaz méthane du lac Kivu.

Bishop Mfundu

Contactez la rédaction de Voice Of Congo : 00243 818956860

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here