Est RDC: Accusé de soutenir les M23, le Rwanda acculé, s’est réservé de commenter le rapport des experts de l’ONU

0

Accusé par le rapport des experts de l’ONU, l’accusant de soutenir le M23 en guerre contre les FARDC, dans le Nord-Kivu, le Rwanda acculé par ses preuves tangibles de la présence de ses militaires dans ce conflit, s’est réservé, ce vendredi 5 aout, de tout commentaire.

C’est sa porte-parole de son gouvernement, Yolande Makolo, qui a rendu public la réaction de son pays sur ce rapport accablant.

Dans un communiqué, elle déclare qu’elle ne commenterait pas un « rapport non publié et non validé ».

Elle a  ajouté «  qu’au mois de juin dernier un rapport antérieur du groupe d’experts  ne contenait aucune de ces fausses allégations ».

De son coté, le gouvernement congolais a salué, jeudi 4 aout, le rapport du groupe d’experts de l’ONU sur le soutien du Rwanda aux rebelles du M23.

Dans un communiqué dont une copie est parvenu à VoiceofCongo. net ce vendredi, le ministre de la Communication, Patrick Muyaya, citant ce rapport, a affirmé que l’armée rwandaise a fourni des munitions et tenues au M23.

« Parmi les preuves rassemblées figurent des photos de soldats rwandais dans un camp du M23, des images filmées par des drones montrant des colonnes de centaines de soldats marchant en territoire congolais, et des photos et vidéos montrant des combattants du M23 munis d’uniformes et d’équipements de l’armée rwandaise », a-t-il indiqué, rappelant le même document.

Patrick Muyaya a également noté que ce rapport, soumis au Conseil de sécurité, parait quelques jours après celui de Human Rigths Watch (HRW) qui confirmait aussi l’incursion du Rwanda et sa complicité avec M23.

Pour le ministre congolais, face à ces multiples preuves, le Rwanda ne peut plus démentir les accusations et doit reconnaitre sa culpabilité et sa complicité dans l’instabilité en RDC.

« Nous appelons le Conseil de sécurité à condamner cette énième agression meurtrière et à en tirer toutes les conséquences afin d’obtenir le retrait définitif du M23 de toutes les localités occupées et de soutenir le processus judiciaire devant aboutir à la condamnation des coupables et à la réparation en faveur des familles des victimes », a ajouté Patrick Muyaya.

Il a par ailleurs exprimé la volonté du chef de l’Etat et du gouvernement congolais de poursuivre le processus de stabilisation et pacification de l’Est du pays.

 

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here