Etienne Tshisekedi décide de mettre fin au “pongi ya ba bébé”

0

Etienne Tshisekedi ne s’était plus produit devant la foule depuis sa dernière prestation publique face aux femmes de l’UDPS, en mars 2012, à l’occasion de la clôture des festivités du mois de la femme. Le siège de sa résidence ne le lui avait plus permis.
Maintenant que l’entrée à la cour tshisekediste est redevenue libre, le maître des céans n’a pas attendu longtemps pour s’offrir un bain de foule avec la présence de plus de 200 jeunes de l’UDPS, chez lui, sous la conduite de Freddy Pindi, le 26 octobre. Les hôtes de Tshisekedi ont parlé eux-mêmes de retrouvailles. Ils sont venus avec une seule préoccupation que Pindi a formulée avec une interpellation à Tshisekedi comme quoi qu’il est temps de mettre fin au «pongi ya ba bébé». «Président, pongi ya bébé esili» (entendez que la jeunesse de l’UDPS reprend des actions sur terrain plutôt que de rester passif au nom de votre revendication pour la conquête de l’impérium), a martelé Pindi sur un ton martial, sous les applaudissements de la foule. Impassible comme de tradition, Tshisekedi s’est contenté de dire qu’il prend acte. «Je vous encourage à poursuivre sur cette lancée», a-t-il exhorté les «combattants». Assez clair pour comprendre que l’UDPS et son leader reprennent désormais de l’activité après une longue période de léthargie, proche même de l’hibernation. L’activité dans l’élément naturel des «combattants», la rue. Il faudra donc compter avec les foules déferlantes des parlementaires-debout dans les enjeux à venir, notamment la fatidique échéance 2016 autour de laquelle l’intention de prolongation de mandat est attribuée à Joseph Kabila. Les jeunes de l’UDPS, pour manifester leur désaccord sur la prolongation de mandat de Kabila, au-delà de 2016, ils se sont mobilisés le soir du discours du président de la République devant le congrès contre ladite démarche. Ils ont demandé à Tshisekedi d’activer ses démarches pour barrer la route à Kabila. «Non au prolongement du mandat de Kabila. Nous sommes contre ce plan machiavélique qui vise à éterniser Kabila au pouvoir», dénoncent ces jeunes. Avant de faire voir au président autoproclamé, qu’ils étaient entièrement à sa disposition pour la conquête de l’impérium. La rencontre de Tshisekedi avec les jeunes de son parti faisait suite au séminaire atelier, que la Ligue des jeunes a organisé pendant quarante huit heures -du 25 au 26 octobre- au siège national de l’UDPS, sise 10ième rue, Zinnias, sur l’implication de la jeunesse dans la gestion de la chose publique.

MTN

Avec CongoNews


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here