Football Féminin: ENTRE LA JOIE DE « GRACE GEYERO MOMENT » ET LA TRISTESSE DE L’IMBROGLIO DU FOOTBALL FÉMININ CONGOLAIS !

0

En battant lourdement l’Italie (5-1), grâce notamment au triplé (3 buts) de Grace Geyoro, la France a donc bien démarré sa campagne européenne – Euro féminin Angleterre 2022. L’exploit de la capitaine du PSG a été salué dans les médias français mais aussi par la presse internationale. De milliers de kilomètres, quelque part en Afrique plus précisément au Congo Kinshasa où Grace a vu le jour en juillet 1997 … La joie fut immense.

Sur les réseaux sociaux congolais, il y a eu de nombreux messages de soutien à leur Mwana Mboka (L’enfant du pays).

En 1999, Grace est arrivée en France à l’âge de deux ans avec sa famille quittant ainsi le Congo- Kinshasa, en proie à la guerre.

Un pays à feu et à sang. En France, dans son adolescence, elle découvre très vite sa passion pour le football en suivant son grand -frère dans les entraînements. Grace commence à jouer elle aussi. En 2012, après avoir évolué dans le football des quartiers… Elle est repérée par la cellule de recrutement du PSG. Elle intègre le centre de formation de la célèbre équipe de la capitale française. Depuis 10 ans au club, Grace Geyoro est devenue capitaine du PSG (équipe féminine).

Eu égard à ce qui précède, il se pose alors la question de savoir si Grace aurait pu connaître le même destin en étant au Congo. Surtout lorsqu’on sait le paysage footballistique de notre pays ne permet pas à des jeunes filles bien que talentueuses de développer leur compétence ou performance.

Outre l’aspect culturel de notre société très critique envers les footballeuses auxquelles elles sont associées directement à l’homosexualité… Les instances sportives accordent très peu d’intérêt aux activités liées au football féminin.

Naguère pour être plus précis en 2020, nos deux équipes Léopards Dames U20 et U17 n’ont pas pu voyager respectivement au Gabon et au Sao Tomé-et- Principe pour participer aux éliminatoires du Mondial et phase finale de la CAN. Nos deux équipes des Léopards avaient déclaré forfaits. Les autorités congolaises ont évoqué la difficulté financière. Alors que notre pays est connu pour sa gabegie financière…

La corruption, les détournements de deniers publics, malversations financières, etc. Si c’était un concert populaire au stade des Martyrs ou un meeting d’un parti politique au pouvoir, le gouvernement allait trouver des ressources financières.

Ces jeunes filles des Léopards Dames qui se sont pourtant préparées depuis des longs mois voire dans des conditions difficiles ont vu leurs espoirs s’en voler.

A quelques jours de ces voyages ratés, nos sœurs Léopards Dames étaient logées dans un hôtel pourri en plein centre de Kinshasa sentant l’odeur nauséabonde des excréments.

Ayant appris qu’elles n’effectuaient plus les déplacements, nos Léopards dames avaient quitté leur rassemblement ou le lieu d’internement à pied en arpentant les artères de la ville au milieu d’une foule de badauds qui les filmait comme des bêtes sauvages … Une honte nationale !

Mati Osango/Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here