Football: Trésor Mputu est arrivé fin contrat avec Kabuscorp

0

Tresor mputu

Le club angolais de la première division Kabuscorp n’a pas renouvelé son contrat avec l’international congolais Trésor Mputu Mabi. Ce dernier séjourne depuis quelques jours à Lubumbashi (Katanga), où il affirmé, samedi 18 avril, être retourné au pays faute de contrat. L’ex-capitaine des Léopards de la RDC s’est dit prêt à réintégrer l’ossature du TP. Mazembe. Trésor Mputu avait signé, en janvier 2014, un contrat d’une année avec Kabuscorp et son transfert avait été acté à Lubumbashi (Katanga), par les dirigeants de deux clubs (Mazembe et Kabuscorp), à l’issue de deux journées d’entretien. Comme souhaité par le TP.Mazembe, le club angolais de Kabuscorp a proposé un nouveau contrat, rédigé en français, à Trésor Mputu. Voici l’entretien que Trésor Mputu a livré avec Radio Okapi.

 

 

Radio Okapi: Trésor Mputu, comment expliquer ta présence à Lubumbashi pendant que le championnat se poursuit en Angola ?

Trésor Mputu : C’est le problème de mon contrat. On s’était bien entendu pour celui de 2014 car on m’avait avancé l’acompte à Kinshasa et le reste était donné en Angola. Mais en 2015, on ne m’a rien donné. Les dirigeants du club (Kabuscorp) m’avaient demandé de retourner au pays pour se marier et c’est après le mariage qu’on pourra parler du contrat. Je reconnais seulement avoir reçu 300 000 dollars américains. Ils avaient promis de m’envoyer de l’argent ici au Congo mais cela n’avait pas été fait, c’est pourquoi j’avais même refusé de rentrer en Angola. Avec des conseils de mes amis et proches, j’étais obligé de retourner en Angola, où j’ai passé quatre mois. Depuis que j’étais là, on ne m’a pas payé. Je n’ai joué que quatre matches du championnat angolais sur les sept parce que je réclamais l’argent. Je leur ai même rappelé que je jouais sans contrat en début 2015. Et je ne suis pas le seul à réclamer l’argent au sein de ce club angolais.

Radio Okapi : Les 300 000 dollars américains ne font pas partie de l’argent de ton contrat de 2015 ?

Trésor Mputu : Il m’avait dit comme tu rentres au pays se marier, prends 300 000 USD et le reste suivra après.

Radio Okapi : Tu as donc rompu avec Kabuscorp ?

Trésor Mputu : On me faisait attendre et j’ai fini par comprendre que le président de Kabuscorp n’avait plus de moyens comme auparavant. Il éprouve des difficultés pour payer les joueurs. Vous pouvez même poser la question à Isama Mpeko qui est Congolais. Lui aussi continuer de pleurnicher pour le problème d’argent.  La preuve en est que le Congolais Bedi Mbeza était venu pour jouer au sein de l’équipe mais il n’a plus joué parce qu’on lui a pas donné les 100 000 dollars américains qu’il demandait. C’est pourquoi il a préféré rentrer en RDC. Je ne pouvais pas continuer de vivre en Angola sans les moyens financiers. J’étais dans l’impossibilité de faire vivre ma famille, mon foyer et scolariser mes enfants en Europe.

Radio Okapi : Vous n’avez pas signé un contrat de prolongation avec Kabuscorp en 2015?

Trésor Mputu : On n’a pas signé de contrat.

Radio Okapi : Comment tu jouais sans signer au préalable un contrat ?

Trésor Mputu : Je jouais avec l’idée qu’on va finir par signer le contrat. On me demandait seulement de jouer des matches.

Radio Okapi : Tu as trouvé des astuces pour juste quitter Kabuscorp après son élimination en Ligue des champions et tu as refusé de poursuivre avec le championnat angolais?

Trésor Mputu : Je n’ai pas quitté pour le niveau du champion mais je suis parti de là parce qu’il n’y avait plus de moyens de vivre. Le joueur doit attendre les primes des matches pour vivre alors ces primes ne sont pas payés regulièrement.  Dans une telle situation, comment je peux vivre dans un pays étranger !

Radio Okapi : Tu as fui ou tu leur as demandé officiellement la permission de rentrer ?

Trésor Mputu : Tous les dirigeants de Kabuscorp savent que je leur avais demandé de retourner en RDC.

Radio Okapi : On apprend que vous tu as eu des discordes avec l’entraîneur de Kabuscorp et tu as été chassé de l’équipe ?

Trésor Mputu : Est-ce qu’on peut se chamailler avec l’entraîneur qui n’est entré en fonction qu’il y a une semaine. Ceux qui disent ça veulent tout simplement éviter de dire la vérité. Quand je quittais l’Angola, les dirigeants de Kabuscorp savaient déjà ma décision de ne plus retourner là-bas.

Radio Okapi : Pourquoi tu n’as même tenu une conférence de presse pour annoncer ton départ à tres fanatiques en Angola?

Trésor Mputu : Je devais faire cette conférence avec quels journalistes …

Radio Okapi : Pourquoi pas avec des journalistes angolais ?

Trésor Mputu : Je ne connais la langue portugaise

Radio Okapi : Tu pouvais recourir aux interprètes ?

Trésor Mputu : J’accepte de passer à Radio Okapi pour élucider la vérité car certaines personnes veulent masquer la vérité en disant de fausseté sur moi. Il n’a jamais été question d’impolitesse ou d’une quelconque discorde avec l’entraîneur de l’équipe.

Radio Okapi : Tu donnes aujourd’hui raison à ceux qui ne voulaient pas que tu partes de Mazembe sitôt ?

Trésor Mputu : Je ne dis pas qu’ils ont raison parce que j’étais parti en bonne et due forme. C’est juste la prolongation du contrat qui n’a pas marché.

Radio Okapi : On apprend que tu vas jouer à Mazembe, certains disent VClub, FC Renaissance ou encore El Merreikh du Soudan ?

Trésor Mputu : Je suis d’abord rentré au pays pour se reposer.

Radio Okapi : Tu pourras s’entraîner à Mazembe dès qu’il rentre du Mali ?

Trésor Mputu : J’ai toujours été joueur de Mazembe quand bien même je jouais à Kabuscorp.

Radio Okapi : Si Mazembe accédait en quarts de finale de la Ligue des champions, tu accepteras qu’on ajoute ton nom sur liste ?

Trésor Mputu : Je ne peux pas dire que je suis rentré à Mazembe qui a toujouts été ma maison.

Radio Okapi : Et VClub ?

Trésor Mputu : Je ne souhaite pas suite aux différends entre les supporters de Mazembe et ceux de VClub. Mon intégration au sein de VClub risque de surchauffer les esprits alors le climat est souvent tendu entre les deux clubs. Aucun fanatique de Mazembe ne sera content que je puisse aller à VClub.

Radio Okapi : Certains disent que tu penses aussi au FC Renaissance ?

Trésor Mputu : C’est un grand club qui a des fanatiques. Je ne peux pas dire jamais parce que je ne connais pas l’avenir.

Radio Okapi : L’entraîneur Garzitto t’a demandé aussi de lui rejoindre à El Merreikh du Soudan ?

Trésor Mputu : J’ai parlé avec Garzitto après notre match. C’est vrai qu’il m’a sollicité d’aller chez El Merreikh. Les joueurs de ce club voulaient aussi que je puisse les rejoindre.

Radio Okapi : Tu as déjà parlé avec les dirigeants de Mazembe depuis tu es rentré ?

Trésor Mputu : Je vais voir le président Moïse demain pour lui expliquer tout ce qui s’est passé. Je fête l’anniverssaire de mon enfant ce samedi.

Radio Okapi : Tu as de contacts avec d’autres clubs ?

Trésor Mputu : plusieurs clubs. Je vais les citer au moment opportun.

Radio Okapi : Mazembe n’est plus ta priorité ?

Trésor Mputu : Je suis d’abord de Mazembe. Je suis connu grâce à Mazembe. Je ne décide pas avant que mon président (Moïse Katumbi, NDLR) dise quelque chose. Tout ce qu’il dira, je vais le faire.

Radio Okapi : Tu accepteras de jouer au sein de Mazembe sans être retenu en campagne africaine cette année ?

Trésor Mputu : Ce que Moïse dit, je ne peux pas le changer. Je demande aux Congolais de ne pas se fier aux comptes facebook car tout ce qui s’y raconte sur moi est faux.

Radio Okapi : Si le staff dirigeant de Kabuscorp te suppliait, tu pourras rentrer ?

Trésor Mputu : C’est difficile que j’accepte avec tout ce que je vécu là-bas.

Source : Radio Okapi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here