France : Des opposants de Sassou Nguesso en réunion à Paris pour s’opposer à un nouveau mandat.

1

unnamed

La problème de l’alternance politique qui fait couler tant d’encre et salive en RDCongo s’est repandu chez son voisin de l’autre rive du fleuve Congo. Mais contrairement aux opposants de Kabila, c’est à Paris, la capitale française, que l’opposition politique de la République du Congo a choisi de se reunir.

La dite reunion a débuté ce samedi 07 juin dans la matinée et prendra fin le mardi 10 juin. Il s’agira pour les dizaines d’opposants présents, de faire front commun pour empêcher Denis Sassou-Nguesso de rester au pouvoir.

En effet, les élections présidentielles sont prevues pour 2016 dans ce pays d’Afrique Centrale. Ayant déjà servi 2 mandats de sept ans chacun, le président Nguesso a atteint la limite de ce que lui permet la constitution de 2002.

Mais pour les organisateurs du meeting de Paris, il est certain que le pouvoir prépare une réforme constitutionnelle afin que Sassou-Nguesso puisse briguer un nouveau mandat en 2016. D’où la nécessité de mettre sur pied une charte pour l’alternance politique et un plan d’action.

Toutefois, les opposants écartent toute option visant l’usage de la violence pour atteindre ces objectifs.

“Nous savons que dans l’histoire de notre pays, quand arrivent les élections, les gens ont toujours peur. Ça s’est soldé par des guerres civiles. Et nous voulons donc tirer l’alarme, dire attention, si cette action s’opère, on ne sait pas ce que ça peut amener. Nous sommes des pacifistes. Nous ne voulons pas que le sang des Congolais coule et nous souhaitons que cette alternance se fasse conformément aux lois de la République” a déclaré le coordonateur de cette réunion, l’ancien ministre de l’Economie Jean-Luc Malekat.

Aussi invités à la rencontre, sont les Congolais de la diaspora et ceux de l’intérieur du pays, les membres de la société civile et les représentants des confessions religieuses.

Mais pour ceux au pays, un problème de visa se posera comme l’a été le cas pour le président d’honneur du mouvement Sauvons le Congo, Hervé Ambroise Malonga, à qui le visa pour la France a été refusé au motif que l’objet des assises ne paraîtrait pas fiable.

Erick Bukula

Voice Of Congo

1 COMMENT

  1. La differenceest que nous, nos opposants se reunissent et combattent KABILA au pays en face de lui, mais les autres font leurs oppositions a 8.000 Km. apres ils vont dire qu’ils nous depassent. ma question est celle-ci. en quoi ils sont fort ? si ce n’est qu’en violant les femmes et la xenophobie, ils sont encore fort en quoi.
    bokende ko combattre SASSOU en face a brazzaville po tondima bino.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here