France : Un drapeau congolais flotte à la marche historique de Paris

0

10898252_1062021400481617_2049315791264186705_n

par Erick Bukula

 

Au moins 3,7 millions de personnes ont pris part au défilé contre le terrorisme. La plus grande mobilisation jamais enregistrée dans l’Hexagone depuis la libération de Paris des mains des Nazi en 1944.

 

(Paris) – Près de 4 millions de personnes ont pris part à la marche républicaine tenue en France ce dimanche. A elle seule, la région parisienne a réunit plus d’un million de participants, le plus grand rassemblement qu’a vu la région depuis des décennies.

Scandant des slogans comme « Liberté ! Liberté ! » « Charlie ! Charlie ! » et brandissant des tableaux sur lesquels était écrit : « L’encre doit couler, pas le sang », les manifestant ont débuté leur marche à 14H GMT à la Place de la République à Paris. Leur point de chute était la Place de la Nation, dans le 12e arrondissement parisien.

Les dirigeants d’une soixantaine de pays y ont pris part. Parmi eux huit dirigeants africains, dont les présidents béninois, gabonais, malien, nigérien, sénégalais et togolais. D’autres nations africaines comme le Tchad ou l’Algérie se sont fait représenter par des membres du gouvernement.

Dans cet amalgame de drapeaux de plusieurs pays, on ne pouvait se passer de remarquer celui du Grand Congo. Venus manifester leur soutien aux victimes de l’attaque du 07 janvier, des Congolais vivant en France ont profité de l’occasion pour attirer l’attention du monde sur la situation au Kivu, à l’est de la RDC, ou des millions de personnes ont péri suite aux nombreux conflits armés qui secouent la région depuis prés de 2 décennies.

Des marches parallèle ont été organisées dans plusieurs villes du monde, certaines rassemblant des dizaines de milliers de personne à l’instar de Montréal (Canada) 25 000 et Québec près de 2.000.

Cette marche était organisée, à l’initiative du Président français, François Hollande, en hommage aux victimes de l’attaque du 7 janvier dernier contre le journal satirique français Charlie Hebdo,   et d’autres attaques qui s’en sont suivies. Au total plus de 17 personnes ont trouvé la mort et les deux principaux suspects ont été tués par les agents de sécurité lors d’une prise d’otage.

Une article de Voice Of Congo

 

Un article de The Voice Of Congo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here