Front Citoyen 2016 : L’opposant Rudy Mandio appelle la jeunesse congolaise à rejoindre la plateforme

0

IMG-20151219-WA019

par Erick Bukula

Le Peuple au Service de la Nation (PSN), par le canal de son président, l’opposant de la diaspora Rudy Mandio, a invité la jeunesse Congolaise à rejoindre la plateforme Front citoyen 2016 dans le but de « barrer la route à Joseph Kabila pour un troisième mandat. » Dans une interview accordé à Voice Of Congo le weekend dernier, Mr Mandio, qui depuis l’installation de son parti à Kinshasa en octobre dernier, est devenu le plus jeune président d’un parti politique en RDC, a appelé la la jeunesse congolaise à jeter son dévolu derrière cette initiative qui, dit-il, est « pilotée par la pensée sur des actions concrètes sur terrain pour barrer la route à Joseph Kabila en 2016 par le respect de la constitution. »

Mr Mandio s’est dit être de l’avis que l’alternance politique est le pilier d’une bonne démocratie mais souligne que cette alternance doit être acquise de manière pacifique. « Je suis pour des actions pacifiques et démocratiques » a-t-il insisté. Puis de renchérir : « nous allons utiliser la parole à la place de la violence car le constat est que la RDC ne va pas bien et nous ne voulons pas de nouveaux malheurs, plonger la RDC dans la désolation sur l’essor de son avenir, »

Depuis l’annonce de la création du Front Citoyen samedi dernier, plusieurs observateurs ont émis des doutes concernant la durée de vie de cette coalition, vu le nombre d’alliances qui se sont faites et défaites au sein de l’opposition congolaise sans pourtant arriver à atteindre leurs objectifs.

De l’avis de Rudy Mandio, le Front citoyen pourrait être la bonne ; « Ça peut marcher chez nous, parce qu’au-delà du fait que nous sommes des partis politiques différents, nous sommes un seul pays, nous avons un seul objectif : le respect de la Constitution. » a-t-il soutenu tout en précisant que cela ne sera possible que si des concessions sont faites de la part des différentes composantes de la plateforme. Il explique : « En tant que parti politique, nous devons dépasser les égos des uns et des autres, en cette période tragique de notre histoire. Nous avons besoin d’un leadership d’équipe et non en solo, au profit des ambitions collectives et non personnelles, en ayant au centre de nos préoccupations l’essor de tout le Congo et non notre confort égocentrique » Il conclut : « Malgré nos différences, c’est possible! »

Dès le lancement, le weekend dernier, du Front citoyen 2016, l’opposant Rudy Mandio était l’un des premiers leaders de la diaspora à affirmer son soutien pour cette plateforme définie par ses initiateurs comme un rassemblement de citoyens qui regroupe les Congolais de la diaspora, les membres des organisations de la société civile, des confessions religieuses, des organisations politiques de l’opposition ainsi que des personnalités politiques qui militent pour le strict respect de la constitution.

Un article de Voice Of Congo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here