Goma: 2 manifestants tués, des témoins accusent les Casques bleus de la MONUSCO

0
goma_manifestation_13_01
La mission de l’ONU en République démocratique du Congo a demandé une enquête sur la mort de deux manifestants dans la ville de Goma (Est) où des habitants ont accusé dimanche les Casques bleus uruguayens d’avoir tué ces civils en tirant sur la foule.Le responsable de la Monusco (Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en RD Congo), Martin Kobler, a déploré la mort de «deux manifestants lors des évènements de la journée du (samedi) 24 mars à Goma», sans en préciser les circonstances.Kobler a «demandé l’ouverture d’une enquête conjointe conduite par la police de la RDC et celle de la Monusco», dans un communiqué daté de samedi publié sur le site internet de la Monusco.Sur place, des témoins accusaient dimanche les Casques bleus uruguayens d’être responsables de ces deux morts. «Ce sont les Casques bleus uruguayens qui ont tiré sur notre groupe, deux personnes sont mortes sur le coup et quatre ont été blessées et dépêchées à l’hôpital», a affirmé dimanche matin à l’AFP l’un de ces témoins, Augustin Matendo.

Il a assuré que les manifestants tentaient de pénétrer dans un camp situé en bordure de l’aéroport où sont installées les soldats uruguayens de la Monusco.

Selon une source militaire occidentale jointe par l’AFP, soucieuse de garder l’anonymat, «le détachement uruguayen a été débordé par la foule qui tentait d’entrer dans son campement et a tiré pour la disperser». La Monusco n’a pu être jointe ce dimanche matin par l’AFP.

Trois personnes avaient été tuées par la chute d’un obus, samedi sur un faubourg de Goma, trois jours après la reprise des affrontements entre les rebelles congolais du M23 et l’armée gouvernementale.

VIDEO DE LA MANIFESTION

http://youtu.be/3KyM3XZ3mPU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here