Goma: opération de contrôle de permis de séjour pour étrangers

1

 

photo-1353435368265-1-0

La police des étrangers de la Direction générale des migrations (DGM) a lancé mardi 15 juillet à Goma (Nord-Kivu) l’opération de contrôle des permis de séjour pour les étrangers touchant particulièrement les ressortissants des pays de la région des Grands Lacs.

Ceux d’entre eux qui étudient ou travaillent en RDC et ne possédent pas encore ce document, seront soumis au payement des amendes, préviennent les responsables de la DGM cités par Radio Okapi.

La plupart des étrangers concernés par cette opération sont  premièrement des Rwandais déjà identifiés et leurs lieux de travail connus, indiquent les responsables de la Direction générale des migrations. Mais l’opération devra s’étendre à d’autres étrangers, assurent ces mêmes responsables.

Ainsi, la  police des étrangers, appuyée par celle des frontières, va passer à chaque endroit où travaillent ces étrangers pour le contrôle des permis de séjour. Ceux qui ne seront pas en règle seront soumis, dès ce mercredi, au payement des amendes allant de 100 à 150 dollars américains, avisent les responsables de la DGM.

Cette opération risque cependant de connaître quelques difficultés, ont fait savoir d’autres sources, expliquant que beaucoup de Rwandais Rwandais possèdent à la fois les pièces d’identité rwandaise et congolaise qu’ils acquièrent on ne sait par quel miracle, la nationalité congolaise étant une seule et indivisible.

Une fois sur le sol congolais, ils se servent des cartes d’identité congolaise, ce qui risque de semer de la confusion.

Au moins quatorze mille étrangers traversent quotidiennement la frontière congolo-rwandaise, pour la RDC, à partir du poste appelé ”Petite barrière”. Parmi eux, au moins six mille Rwandais travaillent ou étudient au Congo.

D’autre part, au niveau du poste frontalier dit” Grande barrière”, ce sont plus de mille Rwandais travailleurs et étudiants qui quittent quotidiennement la ville randaise de Gisenyi pour  celle de Goma, capitale de la province du Nord-Kivu.

Source : Le Potentiel

1 COMMENT

  1. commençons a kinshasa pour savoir qui est étranger , là on aura des surprises,
    à Goma c’est juste pour savoir qui est qui , en suite pour facilité l’arrivé d’un lot des rwandais venus du rwanda,
    to fongola liso, ils veulent nous faire en l’envers, ça marchera pas, votre projet d’introduire les rwandais en masse esimbi te.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here