Goma: Une dizaine des femmes ont manifesté le vendredi 22 juillet 2022 pour le départ de la Monusco

0

C’étaient des femmes leaders des organisations féminines. Elles ont arpenté les rues de la capitale du Nord-Kivu pour montrer leur ras-le-bol par rapport à la passivité de la mission onusienne. Leur point de chute était le siège de la Monusco où elle devrait déposer leur mémo. Le document dénonçait la persistance de l’insécurité à l’Est de la RDC.
La MONUSCO a refusé de les recevoir accompagnées des médias.
En tout cas, ces femmes portent un index accusateur sur la Monusco regardée comme une vraie complice de l’insécurité qui prévaut au Nord-Kivu. Elles annoncent des actions d’envergure dans les tout prochains jours.
Elles rappellent la persistance des massacres au Nord-Kivu et en Ituri, sous l’œil indifférent des Casques Bleus présent sur les lieux 22 ans durant.

À travers des calicots brandis par les manifestantes, on pouvait lire ”Non à la complicité de la communauté internationale…”
Les femmes leaders promettent de continuer la marche ce lundi prochain jusqu’à ce que leurs mémo soit reçu par l’un de responsable attitré de la Monusco.

Catherine Batende / Goma

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here