Guerre de Leadership dans l’UDPS : Jacquemain Shabani porte plainte contre Buno Mavungu

2

Shabani & Mavungu

J’ai le devoir de vous saisir à travers ses quelques lignes pour non seulement vous expliquer ma démarche mais aussi partager avec vous mes préoccupations sur notre parti.

Vous devez encore avoir souvenir qu’il y a de cela deux ans notre parti a fait l’actualité en alimentant les débats de salon et les questionnements de l’opinion avec le fameux dossier de la commande des cartes de membres ainsi que le paiement d’une facture de 300 000 $ U.S. dans lequel j’étais personnellement concerné.
Je dois vous dire que lorsque le parti avait levé l’option de saisir la justice pour enquêter sur la gestion de ce dossier et dégager les éventuelles responsabilités, j’avais pris cela positivement car convaincu qu’il été aussi important pour nous de nous exercer à la bonne gouvernance et à la transparence dans la gestion des biens communs. Ainsi, excluant de moi tout soupçon de règlement de compte.

C’est dans cet esprit que j’ai librement et aisément participé à cette épreuve, et pour l’intérêt du parti,j’ai évité de me prêter à toute polémique qui pouvait nuire son image et à sa réputation de temple de valeurs. Ainsi, j’ai encaissé et supporté les médisances et calomnies de l’adversité politique et des opinions males informées, rassuré que la vérité des faits et de la justice seront les seuls répondants à cela.

Le Parquet Général de Kinshasa/Matete saisi de l’affaire a, sous RMP 3911/PG Mat/LEE, instruit et dégagé les responsabilités pénales. J’ai personnellement été disculpéde toutes poursuites depuis le 06/10/2012 après plus de trois mois d’instruction par la requête n°3445 du parquet. Ceci est de notoriété et connu du parti.
Mais voilà que deux années sont passées ! Pendant que les membres du parti dans leur ensemble travaillent pour la RECONCILIATION, l’UNITE et la COHESION de toutes les sensibilités de la grande famille UDPS à fin de lui permettre de jouer son rôle face aux enjeux de la nation. C’est avec indignation et regret que je prends connaissance, dans le journal R-D CONGO NEWS du 10 juin 2014 (http://7sur7.cd/index.php/8-infos/5983-mavungu-dit-avoir-vu-kobler-avec-la-benediction-de-tshisekedi), de la vision et des opinions sectaires, condescendantes, non inclusives et méchantes du second d’entre nous, le Secrétaire Général Bruno MAVUNGU, qui a la charge de la gestion quotidienne de notre cher et grand parti.

Cette découverte décevante anime en moi non seulement une envie de vérité et de justice mais plus encore une interpellation sur notre investissement commun « l’UDPS » dont nous avons la responsabilité de protéger et ne pouvons de voir détruire par le 1er diviseur commun.
Oui, un besoin de vérité et de justice car notre Secrétaire Général fait dans son interview du 10 juin 2014 des affirmations touchant à mon honneur et à ma respectabilité,revenant sur mon mandat de gestionnaire de notre parti, il ignore volontairement les conclusions du Parquet Général, il m’accuse publiquement et méchamment d’avoir dissiper 300 000 $ U.S de notre patrimoine commun !

La vérité s’impose parce que lorsque le Gestionnaire au quotidien, le porte-voix du parti, fait de telles affirmations, il est certain que la confusion prend place parmi les sociétaires de l’UDPS mais plus encore dans l’opinion. Et de même pour la justice car l’honneur et la personnalité d’un homme politique, avocat de profession, n’a pas de prix.

C’est ainsi que face à cet entêtement et à la méchanceté qui caractérise le comportement de notre Secrétaire Général, je n’ai eu de choix que de le traduire en justice pour diffamation en sollicitant du juge de paix de faire application de la loi à fin que vérité et justice s’imposent. (1èreaudience ce 09/07/2014 au Tribunal de paix de Ndjili) Ceci pour permettre à notre Gestionnaire de démontrer objectivement et de façon contradictoire la destination réelle de ces fameux 300 000 $ U.S et clore ce dossier monté de toutes pièces à des fins d’adversité politique et de guerre de leadership interne.
Très Chers Compagnons de lutte,

Je vous disais que les opinions du gérant de notre parti m’ont interpellé parce qu’elle sont révélé à ma réflexion n’ont seulement les limites de la personnalité qui assume ces hautes fonctions mais d’avantage aussi son manque de volonté politique à pouvoir répondre aux attentes des membres du parti, à savoir : RECONCILIATION, UNITE, COHESION et ACTION.
J’estime qu’il est suicidaire pour une grande formation politique comme la nôtre, regorgeant diverses sensibilités et différents sous-groupes, d’entretenir un leadership négatif, méchant, exclusif, irresponsable, faible et n’ayant aucune considération pour les membres du parti jusqu’à manquer de sincérité dans la restitution des actes qu’il pose. Un leadership incapable de fédérer les forces vives de notre arsenal politique de sensibilisation et de mobilisation constitue un danger pour l’existence même d’un parti de masse comme le nôtre.

Inévitablement, une fois encore, notre parti est à un tournant décisif de son histoire, la nation Congolaise nous observe et attends de nous de jouer notre rôle de leadership, neutraliser les forces du mal et les ennemis du Congo et faire que démocratie et progrès social soient des réalités dans le vécu de nos populations. Des enjeux sensibles et vitaux se présentent à nous et nous n’avons pas droit à l’erreur. Pour ce faire, nous devons doter notre parti d’un leadership positif, responsable, exemplaire, dynamique et rassembleur.

Sans ignorer que ceci relève des prérogatives de notre Président du Parti, je ne me gêne pas de nous interpeller car nous avons, chacun en ce qui le concerne,une part de responsabilité à le soutenir dans la prise des orientations judicieuses pour la bonne marche du parti.
Car face à cette calamité qui menace le parti, notre attitude passive et silencieuse sera interprétée, plus tard, comme une complicité non seulement à un suicide collective mais plus encore à une non-assistance à la nation congolaise en danger.
Tenons bon, l’UDPS vaincra.

Source : 7sur7.CD

2 COMMENTS

  1. SHABANI,enterrez la hâche de guerre et aplanissons nos divergences pour garder notre patrimoine national “UDPS” toujours très forte et combative,que de faire le jeu de nos ennemis en se tirant aux boulets rouges et en se canardant entre nous. Que l’accusation de détournement fait en votre endroit,soit fondée ou pas,fumons le calumet de paix,car l’UDPS a une mission noble celle de démocratie réelle,du civisme, de bonnes vies et moeurs,de la modernisation de la RDC. Buvez dans un même verre avec Mavungu et les autres pour mettre la seirenité dans le parti et dans les esprits des combattants de l’Union Pour le Démocratie et le Progrès social….. Ce n’est pas Mandela qui avait fondé l’ANC,mais il en a été devenu l’icône et le premier noir post apartheid.

Leave a Reply to zenga mambu Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here