Haut Katanga : 4 agents de l’ANR condamnés à 7 ans de prison pour séquestration et torture d’un magistrat

0

Le tribunal de grande instance de Lubumbashi/Kamalondo a infligé sept ans de servitude pénale à quatre agents de l’agence nationale des renseignements (ANR).

Sur les cinq agents interpellés, un a été acquitté pour sa non-implication dans les faits reprochés à ses collègues.

Leur tort est d’avoir enlevé et torturé le magistrat qui voulait verbaliser trois de leurs collègues qui venaient d’être arrêtés pour notamment coups et blessures volontaires sur une pauvre dame.

Le verdict a été prononcé ce jeudi 3 mars 2022.

La torture subie par l’un des leurs avait suscité la réprobation des magistrats de Lubumbashi qui ont, par le fait même, observé un arrêt de travail depuis le jeudi 3 mars, pour dénoncer les faits.

Interrogé par la radio okapi, le délégué des magistrats du tribunal de grande instance de Lubumbashi a salué ces condamnations.

Mais, il indique que les magistrats de Lubumbashi ne reprendront pas leurs activités tant que les autres agents de l’ANR qui ont participé à la séquestration du même magistrat pour la deuxième fois et dont les mandats d’amener sont déjà lancés ne seront pas déférés devant la justice pour être jugé en procédure de flagrance.

A l’agence nationale des renseignements, on rejette les allégations de tortures tout en fustigeant le non-respect par les magistrats du parquet de la procédure requise pour arrêter un agent du service des renseignements.

A cette question, les magistrats renseignent qu’en cas de flagrance, on n’a pas besoin d’une quelconque autorisation.

Malgré cette condamnation, le bras de fer continue donc entre les deux parties.

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here