Hier à Ouagadougou : Félix Tshisekedi à l’investiture du nouveau président burkinabé

5

10366253_195543570793742_2416942926896035340_n

 

Par cette présence, l’UDPS envoie un signal fort aux Africains épris de démocratie et attire leur attention sur les dérives qui secouent la RD Congo

Elu au terme d’un processus électoral exemplaire, le nouveau président du Burkina Faso, M. Roch Marc Kaboré, a prêté serment hier mardi 29 décembre 2015 en présence de nombreux chefs d’Etats et de gouvernements de la sous-région et d’autres hôtes de marque dont Felix Tshisekedi, Secrétaire National aux Relations Extérieures de l’UDPS, parti cher à Etienne Tshisekedi wa Mulumba.

Félix Tshisekedi devrait mettre à profit sa présence à cette cérémonie non seulement pour féliciter vivement le nouveau Président élu du Burkina Faso, mais aussi pour sensibiliser l’opinion internationale sur la situation politique grave que traverse la RD Congo, à en croire un communiqué de l’UDPS.

La présence de ce cadre de l’UDPS à l’investiture du nouveau Chef d’Etat élu du Burkina Faso est sans doute une façon pour le parti d’Etienne Tshisekedi de rendre hommage au peuple burkinabé pour avoir réussi à faire tomber une des dictatures du continent sans prendre des armes, mais en revendiquant ses droits jusqu’à la fuite du dictateur Blaise Compaoré.

C’est aussi, pensons-nous, un message que le parti de Limete envoie aux Africains épris de démocratie et du respect des droits humains, au moment où la RD Congo est en train de replonger dangereusement dans une nouvelle dictature à quelques mois de l’expiration du second et dernier mandat de Joseph Kabila, au risque de compromettre tous les efforts et moyens consentis par la communauté internationale pour stabiliser ce vaste pays.

Bravo au peuple burkinabé

Le palais de Kosyam a désormais un nouveau locataire. Vainqueur de l’élection présidentielle du 29 novembre qu’il a remportée dès le premier tour avec un score historique de 53%, le nouveau président élu du Burkina Faso a la réputation d’être un homme de dialogue, et capable de s’élever au-dessus des intérêts partisans.

Le président Roch Marc Christian Kaboré prend les rênes du Burkina Faso 14 mois après l’insurrection populaire qui a renversé le régime sanguinaire de Blaise Compaoré qui vit désormais en exil en Côte d’Ivoire après sa fuite.

On attend du nouveau Chef d’Etat qu’il réconcilie les Burkinabè et les aide à tourner l’une des pages les plus turbulentes de leur histoire.

La tâche de Roch Marc Kaboré ne sera pas facile quand on sait que cet homme de 58 ans est aussi marqué par son passé. Paradoxalement, l’insurrection d’octobre 2014 qui a profondément bouleversé la vie politique burkinabè, n’a pas permis de faire émerger des leaders politiques neufs, laissant le champ libre aux partis traditionnels.

Le président Kaboré n’est pas un nouveau venu sur la scène politique au Burkina Faso. Il est bien connu des populations pour avoir été un proche de l’autocrate Blaise Compaoré pendant trois décennies, occupant plusieurs fonctions importantes avant de le quitter dix mois avant que cette dictature sombre définitivement.

Par Godé Kalonji

5 COMMENTS

  1. mokili makambu papa honore’ ngbanda mutu a presantaka museveni epai ya mobutu,lelo museveni abuakisa ngbanda,mokili makambu.

  2. peut etre ya tshitshi abotaka na burkinafaso ndenge nini president wana mutu na ye ekokani na ya felix tshilombo,mokili makambu.

  3. ECCE HOMMO (voici l’homme) Felix Antoine Tshisekedi dans la cours des grands, hier en Angola Felix représenta UDPS et aujourdhui en véritable homme d’état Felix représente La Rdc au Bourkinafasso(berceau de l’alternance politique et symbole du refus du troisième mandat anti-constitutionnel) vive la RDC eloko ya makasi mbendele ekueya te, avec Felix la RDC ne sera plus jamais absente lors des grands rendez- vous historique. Felix Tshisekedi NZETE YA MBILA ba o kata eo kola ba o kata eo kola, toyebisa ki bango nanu esili te ,Felix kanga photo buka kingo seka moke ha ha ah “a connais pas a demandais” Felix aza MAKILA YA CHAMPION, NA 2016 “bozala na mbangu”, on arrete pas le vent car il se dechaine, une fois dechainé il brise la baraque.
    PS/ HOLA HOLA HOLA yo tata oyo osikiki? likambo ya kosilika ya ngoyo? vraiment KINDOKI POLITIQUE

Leave a Reply to DIDIER MULOWA Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here