Ituri: la faction URDPC de la milice CODECO présente officiellement son acte de cessation des hostilités

0

Ce mercredi 15 juin, le Gouverneur militaire de l’Ituri a reçu officiellement l’acte de cessation des hostilités de la faction Union des révolutionnaires pour la défense du peuple congolais URDPC de la milice CODECO, active dans le territoire de Djugu.

L’engagement pour un cessez-le-feu a été pris à l’issu du dialogue intra-communautaire des membres de l’ethnie Lendu à laquelle appartiennent la majorité des combattants, qui s’est réuni à Rethy/Kpandroma du 1er au 04 juin 2022, rapporte nos confrères de buniactualite.com.

Considérée comme la plus importante factio. de la CODECO, l’URDPC est jusque-là la seule à avoir accepté de mettre fin aux attaques contre les civils ainsi que les positions des FARDC sur les 6 que compte ce mouvement rebelle.

Toutefois, elle dit se réserver le droit de riposter en cas d’une provocation.

Tout en reconnaissant “les souffrances infligées aux habitants de Djugu” par une guerre importée de l’extérieur et considérant le dialogue comme une voie royale de règlement des conflits, ce groupe armé ayant endeuillé l’Ituri depuis 2017 s’est décidée d’adhérer au processus de paix.

À cette occasion, l’URDPC invite le gouvernement congolais à « s’assumer » pour un aboutissement heureux de ce processus.

De son côté, l’association culturelle Lori qui regroupe les membres de la communauté Lendu a souhaité, indique buniactualite.com, l’accélération du programme de désarmement P-DDRCS au profit de cette milice ou à défaut, créer un programme d’encadrement transitoire.

Le Lieutenant-Général Luboya N’kashama, gouverneur militaire de cette province placée sous état de siège qui a reçu le document portant acte d’engagement unilatéral, a salué la bonne volonté de CODECO.

Il a aussi invité d’autres communautés ethniques qui regorgent des groupes de milices, à emboîter le pas.

« En cessant les hostilités, ils offrent le plus beau cadeau au pays » s’est exclamé l’autorité provinciale cité par buniactualite.com.

La cérémonie s’est déroulée en présence du chef de Bureau de la MONUSCO, partenaire à ce processus, administrateurs des territoires d’Irumu et Djugu, membres de la communauté Bira etc.

La milice CODECO devient ainsi la deuxième à présenter son acte d’engagement à un cessez-le-feu après la Force patriotique et integrarioniste du Congo FPIC fin mai dernier, dans une province qui en compte plusieurs autres, notamment l’autodéfense Zaïre, les ougandais de l’ADF ainsi que différents groupes Maï Maï basés dans le territoire de Mambasa.

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here