Jean-Lucien Bussa Exclu De La Dynamique De L’opposition

1
jean_lucien_bussa_2

Par Congo Nouveau

Le président du Courant des démocrates rénovateurs (CDER) est accusé par ses pairs de s’illustrer par la manipulation et les actes d’indiscipline caractérisés qui violent les principes et valeurs inscrits dans le contrat confiance de cette plateforme politique.

« 1. Le parti politique CDER et son président Jean-Lucien Bussa sont exclus, à dater de ce jour, de la Dynamique de l’opposition. 2. En conséquence, il leur est interdit au nom et pour le compte de la Dynamique de participer à ses travaux ». C’est en ces deux points qu’on peut comprendre la décision déjà confectionnée et qui continue à être signée par des membres de la Dynamique de l’opposition politique.

Dans ce document dont Congo Nouveau s’est procuré une copie hier, dimanche 17 juillet, dans la soirée, il est reproché au président du Courant des démocrates rénovateurs (CDER) de « s’illustrer par la manipulation et les actes d’indiscipline caractérisés qui violent les principes et valeurs inscrits dans le Contrat confiance » de cette plateforme politique.

Ces principes et valeurs concernent notamment l’engagement à ne jamais trahir l’unité de l’opposition par cupidité, ambition ou élan de repositionnement, l’obligation de ne point se servir de la Dynamique à des fins personnelles, la promotion des valeurs démocratiques et morales comme l’unité, l’honnêteté, la sincérité, la solidarité et la rédevabilité.

On reproche également à Bussa les mêmes agissements dénoncés et condamnés par écrit le 15 juillet 2016 par « les partis et personnalités politiques de sa propre plateforme, siégeant à la COMSTRAT, qui lui ont retiré leur confiance. »

Les signataires disent s’appuyer sur les principes 4 et 9 du Contrat de confiance qui enjoignent les membres de la Dynamique de dénoncer tout mouvement suspect interne et externe ayant pour but de la fragiliser.

En clair, l’ancien modérateur de la Dynamique n’est visiblement plus en odeur de sainteté avec ses pairs. Ancien du Mouvement de libération du Congo (MLC), Jean-Lucien Bussa est là face à son énième limogeage politique. Cette fois-ci, il n’y va pas seul. C’est avec son parti qu’il est chassé. Voilà un nouveau feuilleton qui s’ouvre au sein de la Dynamique de l’opposition. Affaire à suivre .

Katz.    

BUSA0001-745x1024BUSA0002-746x1024

1 COMMENT

  1. LES PEUPLES CONGOLAIS DOIT LAISSER L’IDOLATRIE.

    LORS DE MEETING ILS CHANTENT DES CHANSONS POUR N’IMPORTE QUI.
    C’EST MALHEUREUX ET MONTRE LE NIEAU PRIMITIF DU PEUPLE CONGOLAIS.JE M’EXCUSE POUR CE THERME MAIS C’EST VRAI.LES PEUPLES CONGOLAIS PRIE BEAUCOUP AU LIEU DE DEMANDER LA SAGESSE A DIEU EUX DEMANDE L’ARGENT ET VOICI LE RESULTAT.LE PEUPLE SUIT LE POLITICIEN PAR FANATISME ET NON PAR CONVICTION.SOYONS HONNETE,POUVEZ VS ME DIRE QUEL POLITICIEN DE LA DYNAMIQUE A UN PROFIL REPONDANT AU POSTE DE MINISTRE???????OU MEME CHEF DU QUARTIER.????REGARDER VS MEME CE QU’ILS ONT FAIT AU PARLEMENT.
    IL FONT DES DECLARATIONS SANS CONVICTION,ET MEME SANS VISION.
    JE ME DEMANDE PARFOIS QU’ES QU’IL Y A DANS LA TETE DU PEUPLE CONGOLAIS POUR RESTER A SUIVRE DES POLITICIEN PAREIL,,???????PITIE……
    LE PEUPLE CONGOLAIS S’EST RABESSEZ A TEL NIVEAU QU’IL COMMENCE A CHANTER ET DANSER POUR UNE STATUE.REGARDER LE VIDEO DU PAYS,QUAND IL VOIE KAMERHER VENIR IL CHANTE LA CHANSONS(KAMHERE AZALI KOYA)ILS VOIENT FAYULU (LA MEME CHANSONS FAYULU AZALI KOYA.,IL VOIENT GABRILE MOKIA,FRANK DIONGO,NDEKO ELIEZER,FRANK DIONGO ET AUTRES LA LISTE EST LONG LA MEME CHANSON.

    ALORS ,POUR REFLEXION.
    LES PEUPLES CONGOLAIS CHANTENT ILS POUR SES POLITICIEN PAR CONVICTION OU C’EST LA SORCELERIE???????

    QUI VIVRA VERRA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here