Jean-Lucien Bussa : ” Sans la moindre précaution, la livraison d’un député à la CPI est inadmissible “

0

Jean-Lucien Bussa hausse le ton. Il trouve mal qu’un député en plein mandat soit arrêté et extradé à la Cour pénale internationale (CPI). “S’agissant de mon collègue Fidèle Babala, arrêté nuitamment et transféré depuis le dimanche 24 novembre je pense qu’il n’est pas admissible qu’un député national soit livré à la CPI sans la moindre précaution”, fait-il savoir.
Cet élu de Budjala à l’Equateur relève que ” la contradiction entre les promesses faites au Mouvement de libération du Congo (Mlc) lors des Concertations nationales organisées à Kinshasa en vue du suivi du dossier du sénateur JP Bemba et la livraison sans ménagement à la même CPI de son proche collaborateur pour une nouvelle inculpation à charge de JP Bemba rend ainsi son dossier plus complexe “.

Dans un autre registre, Jean-Lucien Bussa, par ailleurs ancien membre du Mlc, se dit ” bouleversé par l’assassinat de mon ami et frère Lajos Bidiu, député honoraire et président fédéral du Mlc/Bas-Congo “. ” Une fois encore, cette mort vient de mettre en exergue l’incapacité du Pouvoir à assurer la sécurité des personnes et de leurs biens”.

Jeudi 18 juillet, il avait été démis de ses fonctions de secrétaire général adjoint du MLC. Jean-Lucien Busa et les cadres du parti qui adhèrent à son courant ont dénoncé cette destitution dans un document signé lundi 22 juillet. Il reprochait au président du MLC, Jean-Pierre Bemba un “leadership dictatorial”.

Jean-Lucien Bussa, rappelle-t-on, avait été radié du Mlc, une décision du collège des fondateurs du parti de Jean-Pierre Bemba. Pour la circonstance, vingt fondateurs de ce parti avaient apposé leurs signatures à la ”  Décision n°001/CF/MLC/07/2013 portant radiation d’un membre du Collège des fondateurs ” en demandant au secrétaire général Thomas Luhaka de ” tirer toutes les conséquences qui s’imposent à la suite de cette décision “.

Jean-Lucien Bussa dirige désormais le “Courant démocratique rénovateur” au sein de ce parti. Quelques députés nationaux, sénateurs, cadres du Mouvement de libération du Congo (MLC)  et présidents des fédérations font partie du “courant démocratique rénovateur” du MLC.

Rachidi MABANDU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here