Johannesburg : Le fondateur du PM Award Africa met fin à la polémique en révélant les critères de sélection pour la première édition

0

PM Award Africa

En Afrique du Sud se tiendra le 26 mars prochain à Johannesburg la toute première édition du PM Awards Africa. Ce dernier récompensera principalement les artistes gospel en provenance de 10 pays africains. Plusieurs grands noms du gospel congolais sont au menu, y compris le frère Clovis Makola, la sœur Deborah Lukalu, le frère Luc Kongolo, le frère Belly Dongala et tant d’autre.

L’Award est une création de la maison de production IML Image. Cependant, les critères de sélection ont été à la base des polémiques, certains artistes se plaignant d’avoir été écartés injustement. Le directeur de cette maison de production, Isaac Mabaka Landu, a accordé une interview exclusive à la rédaction de Voice of Congo.

VOC : Mr Isaac Mabaka, pourquoi « Parmi les meilleurs » ?

Isaac Mabaka Landu : Parce que ceux sélectionnés ne sont pas les seuls meilleurs mais nous les avons sélectionnés parmi les meilleurs

VOC : D’où est venue l’idée de créer cet Award ?

IML : C’est une révélation de Dieu, nous ne copions personne. Nous avons reçu tant de révélations de la part de Dieu mais nous commençons par celle-ci.

VOC : Selon quels critères avez-vous fait la sélection ?

IML : Pour cette première édition nous avons juste effectué un simple triage mais prochainement nous passerons à des élections au sein d’un panel des juges.

VOC : Il existe déjà beaucoup d’Award ici en Afrique tout comme en RDC, en quoi PM est-il différent ?

IML : La différence est que nous avons sélectionné des artistes en provenance de plus de 7 pays d’Afrique. PM Award Africa ne vas pas honorer seulement des artistes congolais mais aussi les autres africains. En plus, nous allons reconnaitre non seulement les artistes gospel, mais aussi le sportifs, les hommes d’affaires, les enseignants et tant d’autres. Je vais aussi souligner que nous avons sélectionné pas par sentiment mais ces gens ont vraiment contribué dans leurs domainse respectifs mais n’ont jamais été récompensé pour cela. Tient par exemple une chanson comme « L’impolitesse ya liwa » un chef d’œuvre, mais l’auteur n’a jamais été reconnu.

VOC : Qui sont les sponsors de PM Award ? En avez-vous ?

IML : Nous n’avons aucun sponsor si ce n’est Dieu lui-même et quelques frères. Jusque la nous n’avons que reçu des promesses de certaines personnes.

VOC : De qui est formé le panel des Juges ?

IML : Nous avons un panel de trois personnes : moi-même, un autre congolais et un angolais.

VOC : A quand la prochaine édition ?

IML : Je pense que ce sera l’année prochaine, mais nous devons encore nous asseoir avec les autres pour décider de la fréquence de l’Award.

VOC : Pourquoi nous ne retrouvons aucun des grands artistes basés en RDC sur la liste des invités ?

IML : Ok, bien que nous ne voulons pas politiser les choses nous devons reconnaitre le facteur « combattant ». Mais comme la prochaine édition se tiendra en Cote d’ivoire ou en RDC, surement qu’ils seront invités. Aussi, nous avons privilégié les musiciens peu connus car cela rime avec notre vision de soutenir les jeunes talents.

VOC : Un mot de la fin ?

IML : Oui, nous remercions Voice Of Congo pour son soutien. Aussi, pour ceux qui se plaignent pour n’avoir pas été invite : soyez patient, il y aura une deuxième édition, puis une troisième et ainsi de suite.

Propos recueillis par Erick Bukula

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here