Kamerhe à Mayo : « Au dialogue nous n’y étions pas pour des postes ministériels »

1

Par actualité.cd

Pour Vital Kamerhe, la révolte de Mayo Mambeke ne se justifie pas. «On nous a dicté le nombre de ministères qui nous revenait…. Moi je ne décide pas seul, on a tenu sept réunions avec Mayo Mambeke et tous les autres…. On redistribue au prorata des efforts de chaque province, les efforts dans le parti c, est le nombre des députes. Le Sud Kivu a sept députés, le Nord Kivu en a quatre, l’Equateur deux députés, Kasaï Occidental deux, Kasaï oriental un député, Kinshasa aussi un député ».

Alors est-ce que pour ces trois postes on doit mettre tout le monde? s’est interrogé Vital Kamerhe avant de préciser que la décision a été prise de façon consensuelle en complicité avec Mayo. Le Président de l’UNC a indiqué qu’il n’a jamais été intéressé par l’argent dans sa carrière politique. « Moi si je voulais l’argent j’allais accepter le poste de vice premier ministre du budget », a-t-il confié à Actualite.cd. Et Vital Kamerhe d’insister, « Au dialogue nous n’y étions pas pour des postes ministériels mais plutôt au nom de la paix».

Lire la Suite sur Actualité.cd

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here