Kasaï Central: Grâce au stock de Kanyama Kasese, la mesurette de maïs passe de 4000 CDF à 2300 CDF à Kananga

0

Le Maïs de venant de Kanyama Kasese a inondé les différents marchés de la ville de Kananga dans la province du Kasaï Central.

Après le lancement par le gouverneur du Kasaï-Central de la vente de ce stock de maïs, le Service national a installé des dépôts de vente dans chaque commune, notamment à Kananga, Ndesha, Lukonga, Katoka et Nganza par le service national.

A ces différents lieux de vente, il s’observe un engouement de personnes qui veulent se procurer du maïs, indique la Radio Okapi.

On peut observer qu’un sac de 50 Kg se vend à 41 000 francs Congolais.

Selon le reporter de Radio Okapi, au site placé en plein centre-ville, le dépôt est rempli de sacs de maïs et le système de remise de jetons est instauré pour permettre à tout le monde d’en acheter, explique l’équipe qui s’occupe de la vente et du contrôle.

« En tout cas aujourd’hui avec le système de jetons, tout se passe bien. Les gens n’aiment pas de l’ordre. C’est pourquoi, il se bouscule. Tout le monde est pressé et veut être servi. Même si on les laisse entrer ici, ils ne termineront pas ce maïs, parce que dans ce dépôt, il y a plus de 4 000 sacs », raconte l’un de vendeurs auprès de la Radio Okapi.

Les femmes qui en achètent soit pour consommer soit pour revendre se disent satisfaites.

« J’ai acheté le sac de maïs à 41 000 francs Congolais et, c’est à un bon prix, je suis contente. Dans le sac, il y a 17 ou 16 mesurettes. Quand on fait le calcul, la mesurette revient à 2 300 francs Congolais » a témoignée une femme.

Sur le marché, quelques semaines avant l’arrivée de ce stock de Kanyama Kasese, la mesurette de maïs était passée à 4000 Franc, voire plus, avec la rareté de cette denrée alimentaire.

Si dans le premier acheminement, 650 tonnes sont arrivées dans 14 wagons, un autre stock de maïs de Kanyama Kasese est attendu.

C’est ce qu’a assuré le Service national qui veut inonder le marché pour juguler la crise de cette denrée et minimiser la montée de son prix.

 

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here