Kasaï-Oriental : des candidats malheureux à l’examen d’Etat saccagent leurs écoles

0

 

 

 
Quelques élèves finalistes, célèbrent la fin de la dernière épreuve de l’examen d’Etat ce 23/06/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John BonmpengoQuelques élèves finalistes, célèbrent la fin de la dernière épreuve de l’examen d’Etat ce 23/06/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bonmpengo

 

Des élèves qui ont échoué à l’épreuve de l’examen d’Etat édition 2013 ont saccagé leurs écoles samedi 27 juillet à Mbuji-Mayi, dans le Kasaï-Oriental. D’autres établissements scolaires visés par ces élèves ont été épargnés grâce à l’intervention de la police. D’autres candidats malheureux ont pris en chasse les chefs des centres de passation d’examen d’Etat et les responsables de leurs établissements. Le directeur de la province éducationnelle Kasaï-Oriental I appelle ces élèves au calme.

Les candidats malheureux ont saccagé les bureaux du complexe scolaire Mulacom. Ils ont ensuite tenté de démolir le complexe Arc en ciel III, avant d’être dispersés par la police.

Les forces de l’ordre les ont aussi empêchés de démolir les bâtiments de l’institut Kakonlongo wa Bondo, dont ils avaient déjà ôté la toiture.

D’autres candidats par contre ont pris en chasse les inspecteurs chefs des centres et les responsables scolaires, dont certains vivent désormais dans la clandestinité.

Ces candidats malheureux accusent les responsables de leurs écoles d’avoir détourné la «caisse noire», des fonds rassemblés pour corrompre au centre de passation d’examen d’Etat afin d’organiser une tricherie appelée «laboratoire».

Par ailleurs, des candidats qui avaient réussi à ces épreuves, fous de joie, ont pillé les poulaillers de leurs enseignants, emportant aussi des meubles appartenant à des inspecteurs de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP).

De son côté, le directeur de la province scolaire Kasaï Oriental appelle les candidats malheureux au calme et les encoure à reprendre l’année.

Le ministère de l’EPSP a aussi invité les responsables scolaires à réinscrire tous ces candidats malheureux à l’Examen d’Etat dans leurs écoles afin de leur permettre de retenter leur chance.

Source : adio Okapi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here