Kasaï Oriental/ Élection des Gouverneurs: la requête de David Mukeba contre l’UDPS déboutée par la cour d’Appel de Mbuji-Mayi

0

La cour d’appel du Kasaï-Oriental a débouté la requête du candidat David Mukeba, conseiller principal du Président Tshisekedi au collège infrastructures, contre la CENI et l’UDPS pour la course au poste de Gouverneur du Kasaï Oriental.

C’est le contenu de l’arrêt rendu public ce mardi 12 avril après les contentieux relatifs à la validité des candidatures des gouverneurs dans la province du Kasaï oriental.

Hormis David Mukeba qui a été débouté, trois candidats sur quatre sont réhabilités.

Il y a notamment Thierry Mponda qui figure parmi les candidats qui vont réintégrer la liste définitive de la CENI à l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs du Kasaï oriental prévue le 6 mai prochain.

Alidor Beya et Francis Mwanza Mulomba ont été aussi repêchés.

La liste électorale définitive de la CENI comportera désormais 8 candidats dont sept indépendants, et un candidat gouverneur de l’UDPS, en la personne de Patrick Mathias Kabeya Matshi Abidi dont Julie Kalenga est colistière comme Vice-gouverneure.

Il faut noter que dans le dossier David Mukeba, l’Udps était assignée à titre principal comme partie défenderesse au procès.

La preuve de l’assignation vient de deux documents, la requête en annulation de la décision de la CENI faite par David Mukeba ainsi que de la notification de la date d’audience par la cour à l’Udps.

Au cours du procès, les avocats de David Mukeba avaient nié avoir cité l’Udps dans leur requête, mais la cour avait rétorqué que l’Udps est citée nommément.

Ensuite, les avocats de David Mukeba ont demandé à la cour d’annuler la liste de l’Udps/TSHISEKEDI aux élections de gouverneurs et vice-gouverneurs pour défaut de qualité du Secrétaire Général de l’Udps, Monsieur Augustin KABUYA. Et enfin, ils ont demandé que la cour autorise l’inscription de leur client David Mukeba sur la liste des candidats gouverneurs indépendants.

Après la déposition du collectif des avocats de Monsieur David Mukeba, ce fut le tour des experts de la CENI de prendre parole pour éclairer la cour sur les raisons majeures qui ont milité à écarter la candidature de Monsieur David Mukeba Kalengay comme candidat gouverneur indépendant.

Selon la CENI, la candidature de monsieur David Mukeba a été écartée par la plénière de la CENI pour conflit d’intérêt avéré :
– Il est membre de l’Udps ( Secrétaire National)
– Il y a dans son dossier déposé à la CENI une photocopie de sa carte de membre de l’Udps
– Il y a dans son dossier les différents reçus de cotisation pour le compte de l’Udps.

Au vu de toutes ces pièces dans son dossier, la plénière de la CENI avait conclu que monsieur David Mukeba est bel et bien membre de l’Udps.

Évoquant une disposition de la loi électorale, l’expert de la CENI, dit que cette appartenance de monsieur David Mukeba à un parti politique UDPS ne lui permet pas (après avoir été candidat sur la liste présentée par l’Udps aux élections primaires) de postuler comme candidat indépendant.
Car la loi stipule : « un candidat qui est repris sur la liste déposée à la CENI par un parti politique, ne peut pas, pour le même scrutin et dans une même circonscription électorale, se présenter comme indépendant ou membre d’un regroupement politique».

Ayant constaté que Monsieur David Mukeba s’était présenté sur la liste de l’Udps comme candidat gouverneur aux primaires, la CENI ne pouvait pas, conformément à l’article 15 de la loi électorale, retenir sa candidature comme indépendant, pour faire concurrence au candidat de l’Udps KABEYA MATSHI ABIDI Patrick Matthias.

Les avocats de l’Udps avaient démontré l’inconstance politique du candidat David Mukeba qui avait d’abord retiré sa candidature comme indépendant pour participer aux élections primaires organisées au sein du parti.

Ayant échoué à cette compétition qui devait designer, à l’issue de cette course, le candidat gouverneur pour le compte de l’Udps, David Mukeba avait décidé d’aller en indépendant en violation de l’article 15 de la loi électorale. Et ce, sans avoir renoncé à sa qualité de membre de l’Udps.

Enfin, les avocats de l’Udps ont exhibé toutes les preuves qui donnaient le pouvoir au Secrétaire Général Augustin KABUYA d’engager le parti en se basant sur les statuts de l’Udps.

Bishop Mfundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here