Kenya : un pasteur interdit aux femmes de porter des sous-vêtements pour laisser “entrer” Dieu

1

Au Kenya, la presse a révélé les recommandations douteuses d’un pasteur de la banlieue de Nairobi à ses fidèles de s*xe féminin. Il leur a en effet ordonné de ne porter aucun sous-vêtement dans son Église afin de laisser entrer l’Esprit saint.

Se rapprocher de Dieu. Toujours plus. Jusqu’à ne faire qu’un ? À sa manière, un pasteur kényan a proposé une solution, un brin insolite, à ses ouailles féminines. Avec le plus grand sérieux du monde, il les a exhortées à  venir à l’Église “libres”, c’est-à-dire sans aucun sous-vêtement. Le fait d’en porter serait, selon lui, impie, rapporte le Kenyan Daily Post.

Les fidèles, uniquement les femmes, doivent être libres de corps et d’esprit pour recevoir le Christ, selon le révérend Njohi, qui officie dans la banlieue de la capitale, Nairobi. L’homme d’Église se fait même menaçant et promet de dures représailles divines pour celles qui objecteraient que l’Esprit saint (et non sein) en question n’a que faire d’un bout de tissu.

Culottes et soutiens gorges sont donc priés de rester au placard. Les mères de famille sont même tenues de vérifier l’obéissance de leurs filles avant de poser le pied dans la maison de Dieu. Pas de blague ! Un membre de l’église souhaitant garder l’anonymat a assuré au quotidien kényan que, lors de la messe de dimanche, les fidèles avaient obtempéré. Nul ne sait si elles se sont senties plus proche du Seigneur. Nouvelle passion du Christ ou fantasme excentrique d’un de ses bergers ? Dieu seul le sait.

(Avec Jeune Afrique)

1 COMMENT

  1. Ce monsieur est loin d’etre un pasteur, car il preche l’evangile du cul. On reconnait l’arbre par ses fruits.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here