Kigali soutient la création d’un territoire exclusivement rwandais en RDC

1

paul_kagame

Attaque en règle contre Le Potentiel

La diabolisation pour les besoins de crédibilisation du discours mielleux de Kigali dans l’opinion est enclenchée contre le quotidien de l’avenue du Bas-Congo. Dans un décryptage diaboliquement manipulateur, le site Rwandaises.com s’illustre par une attaque en règle contre Le Potentiel, prenant prétexte sur la note de la rédaction rédigée à la suite d’une mise au point de l’ambassade des USA à Kinshasa.

 

La propagande de Kigali s’est maladroitement saisie de l’opportunité. Le professionnalisme du Potentiel déborde du simple cadre des Grands Lacs africains. Recevoir des leçons des agents de la balkanisation du pays est considéré comme un casus belli. Le site Rwandaises.com n’a pas fait dans la dentelle. Cet instrument de la propagande de Kigali a usé de l’artillerie lourde, de l’insulte, de la condescendance s’affublant le titre de donneur de leçons de journalisme et du professionnalisme. Professionnels, les journalistes du Potentiel n’ont pas à le quémander à une nébuleuse organisation pour qui les crimes commis en terre congolaise devrait passer au compte « pertes diverses ».

 

« Le fait d’avoir le droit d’écrire lui fait croire qu’il est le porte-parole et l’avocat de son gouvernement. Cet improfessionnalisme, le quotidien ne s’en démet pas tout au long de ses publications ». Erreur monumental. Le Potentiel est un journal libre, indépendant et professionnel. Sur la question de l’Est de la RDC, Le Potentiel est souvent en flagrante contradiction avec les démarches officielles. C’est le cas des pourparlers de Kampala, les opérations d’intégration, de brassage, de mixage des criminels issus de différentes rébellions, le détournement de solde. La liste est longue. Ce qui fait monter Rwandaises.com sur ses grands chevaux c’est le fait, pour Le Potentiel, de percer la profondeur de la pensée de Kigali et de livrer à l’opinion (congolaise et non rwandaise) la lecture correcte des événements. Ca dérange énormément les stratégies de Kigali dans sa détermination à annexer une partie du territoire congolais. Nous en sommes conscients. Nous le savons !

 

Kigali aux abois

 

Lorsque les Rwandais font du lobbying sur le génocide de 1994, au point d’en faire un fonds de commerce, les donneurs de leçons se taisent. Qu’un journal congolais insiste sur la désignation expressis verbis de l’auteur intellectuel et matériel de crime de génocide de plus de 6 millions de Congolais, Rwandaises.com s’invective subitement contre Le Potentiel.

 

La justice se saisira, tôt ou tard, avec l’aide des parrains de Kigali ou pas, des génocidaires qui déciment les Congolais de l’Est, depuis 1996, en vue d’y installer leur surplus de population. D’ailleurs, l’aveu se passe de tout commentaire : « Et puis, elle (presse) est fait d’hommes et de femmes qui épousent les perceptions générales datant de la période mobutienne de la plupart des Congolais autres que rwandophones selon lesquelles ces Rwandophones ne sont pas de Congolais de souche ». Ce nébuleux site défend bec et ongles les thèses de Kigali projetant sa propre turpitude sur Le Potentiel.

 

La RDC est une mosaïque de plus de 450 tribus. La stigmatisation est le fait de ceux qui tiennent à diviser les Congolais. La hiérarchie des FARDC compte des Congolais de souche rwandaise. Mieux, le chef de la Police nationale congolaise est de souche rwandophone. Aucun Congolais ne se gène pour cela. C’est à lui que revient la charge de la sécurité de tous les Congolais et de leurs biens. De dignes fils Banyamulenge tombent sous les balles de Kigali, par le M23 interposé. Ils reçoivent la même considération que les autres Congolais. Lancer de manière aussi ridicule des affabulations du genre et les imputer aux Congolais contre une tribu congolaise pour justifier la prédation, ne prend plus. Heureusement que les Congolais de toutes les tribus l’ont assimilé.

Le Potentiel persiste et signe, en réitérant cette instante interpellation : « Le monde actuel– avec les Etats-Unis en tête de peloton, de par son statut de première puissance mondiale – ne doit pas oublier le génocide qui se commet en RDC depuis les années 1990 ; génocide auquel ont pris une part active le Rwanda et l’Ouganda, soutenus par des multinationales anglo-saxonnes ».

Source: Le Potentiel

1 COMMENT

  1. on peut dire que si mr le president jk veut modifier la constitution pour son gré toute la population sera en colere et sa fera une riviere de sang en rdc .Mon inquietude est que la classe politique congolaise est pleine de gens sans ames, je veux dire qu’un policien congolais travail pour seulement son interet et non l’interet general pour raïs c’est facile de convaincre ses homme qu’il veut modifier la constiution. Et meme parmi les opposants je doute pour certains devant le fric.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here